On espère pour Alphonse Areola qu’il n’est pas allé jeter un oeil sur les réseaux sociaux juste après la défaite du Real Madrid face à la Real Sociedad en quart de finale de la Coupe du Roi (3-4). Car chez certains fans parisiens et merengues, le chassé-croisé entre Areola et Keylor Navas lors du dernier mercato a suscité beaucoup de commentaires. Titularisé en coupe par Zinedine Zidane, le Français profite des quelques miettes que lui laisse Thibaut Courtois pour espérer se montrer. Et après trois apparitions en Liga et deux en Ligue des Champions, Areola a été choisi par son entraîneur pour garder la cage madrilène dans cette compétition.

Jusqu’ici, tout s’était bien passé depuis le début de l’année face à Salamanque (3-1) et Saragosse (4-0). Mais hier soir, Areola a vécu un calvaire. Clairement pointé du doigt sur l’ouverture du score de Martin Ødegaard (il repousse un tir puis se troue sur la reprise du Norvégien) et pas très clair sur le quatrième but basque signé Mikel Merino, l’international tricolore a été l’un des acteurs malheureux de l’incroyable soirée de Coupe du Roi qui a vu la Casa Blanca, mais aussi le Barça être sortis. Un couac pour le Français, d’autant qu’il a vécu une soirée historique puisque jamais le Real Madrid n’avait encaissé quatre buts lors d’un match officiel sous les ordres de Zidane.

Areola pas près de rejouer ?

Difficile toutefois de désigner Areola comme l’unique responsable de la déroute merengue. « Comme je le dis à chaque fois. Ce n’est pas simplement le gardien et la défense. C’est tout le monde. Ce n’est pas de sa faute s’il prend quatre buts. C’est la faute de tout le monde. C’est vrai qu’on a fait des erreurs qu’on ne commet pas normalement. C’est dur parce qu’on prend quatre buts, mais il faut vite relever la tête. Il faut accepter d’avoir perdu contre une équipe qui nous a mis en difficulté », a confié l’entraîneur français en conférence de presse.

Reste qu’il est probable qu’Areola ait peut-être disputé hier soir l’un de ses derniers matches sous le maillot merengue. En effet, à part à pépin physique pour Thibaut Courtois, Zidane ne devrait pas l’aligner dans le money time de la Ligue des Champions, ni en championnat sauf si la Casa Blanca parvient à se confectionner un bon matelas de points d’avance sur ses poursuivants d’ici la fin de la saison. Ensuite, il sera temps se savoir si le Real Madrid lèvera ou non l’option d’achat pour le gardien appartenant toujours au Paris Saint-Germain.