Le FC Barcelone a encore déçu. Opposés au Slavia Prague à domicile, mardi soir, les Blaugranas n’ont pu faire mieux qu’un triste match nul (0-0) dans le cadre de la 4e journée de Ligue des champions. Au-delà du résultat, c’est la manière qui laisse à désirer. Une nouvelle fois, les hommes d’Ernesto Valverde ont donné le sentiment d’être à court d’idées et de s’en remettre à Lionel Messi pour faire des différences. Arsène Wenger ne comprend pas ce que veut mettre en place cette équipe et estime qu’elle ne joue pas libérée.

« Ils sont premiers en Liga et premiers dans leur groupe de Ligue des champions. Et pourtant, ils jouent comme s’ils étaient en crise. Le jeu est trop lent, il n’y a pas de dynamisme dans les 30 derniers mètres, constate le technicien français sur le plateau de beIN Sports rapporte Mundo Deportivo. Ils jouent trop de manière individuelle et chaque fois qu’ils perdent le ballon, ils donnent l’impression qu’ils peuvent se prendre un but parce qu’ils ne peuvent pas ralentir la vitesse de leur adversaire. Il y a quelque chose qui montre que l’équipe manque de dynamisme, d’énergie et de confiance en soi. »