« Au point mort » (Sport), « Petit Barça » (Mundo Deportivo). Les médias pro-Barça sont dépités ce mercredi matin, après la piètre prestation des hommes d’Ernesto Valverde, à domicile, face au Slavia Prague, clairement l’adversaire le plus faible d’un groupe très relevé (avec l’Inter Milan et le Borussia Dortmund). Déjà peu convaincants en République Tchèque lors de la dernière journée, mais revenus avec la victoire, ils ont de nouveau affiché un visage décevant, sans idée directrice ni folie, hormis les coups de boutoir de Lionel Messi, qui aura trouvé le montant après un rush dont il a le secret.

Sifflée à la fin de la rencontre par le public du Camp Nou, l’équipe blaugrana est sortie tête basse, bien que toujours en course pour la qualification (il manque 3 points). « Les résultats n’accompagnent pas ces derniers matchs. Avec ce niveau de jeu, il est difficile de savoir si nous pouvons gagner la Champions League. Nous devons résoudre cette situation le plus rapidement possible. Nous devons avoir la tête froide », a déclaré Gerard Piqué après le match, suivi par Clément Lenglet, qui a commenté les sifflets. « C’est une période difficile. Les gens ont le droit d’exprimer ce qu’ils ressentent et nous devons l’assumer. Nous sommes ici pour essayer de faire de notre mieux, mais parfois cela se concrétise et parfois ce n’est pas le cas ».

Les attaquants français à la peine

Mais qu’est-ce qui cloche au FC Barcelone ? L’entraîneur Ernesto Valverde est plus que jamais pointé du doigt, tant l’équipe semble dépendante des coups de génie de Lionel Messi. Car pour le reste, c’est le néant ou presque, avec un 4-3-3 qui ne donne pas satisfaction et des joueurs loin de leur meilleur niveau, à commencer par les deux Français de l’attaque, Antoine Griezmann et Ousmane Dembélé. Le premier a encore traîné sa peine, rarement bien servi, et son manque de connexion avec Lionel Messi a de nouveau sauté aux yeux. Le second a été bien trop timoré, ne faisant que peu de différences balle au pied. Remplacé par Ansu Fati, acclamé par le public, Dembélé perd à chaque sortie un peu du maigre crédit qui lui reste.

Face à un adversaire regroupé devant ses buts, le Barça a peiné à trouver la faille. Et enchaîne un deuxième match sans victoire, puisqu’il s’était incliné en Liga le week-end dernier à Levante. Soit comme au mois de septembre, avec un nul 0-0 à Dortmund qui avait cette fois précédé une défaite à Grenade. Et certains chiffres témoignent des difficultés rencontrées. C’est déjà la 4e fois cette saison que le Barça n’a pas réussi à inscrire de but. La saison passée, cela était arrivé au total à 6 reprises. Et c’est la première fois depuis 45 rencontres que le Barça n’a pas marqué à domicile ! Cela fait aussi deux matches consécutifs à domicile en Ligue des Champions que Lionel Messi n’a pas marqué. Cela ne lui était pas arrivé depuis 2015. Des statistiques qui prouvent que l’accumulation de talents offensifs ne suffit pas.