Au mois de mai, Didier Deschamps dévoilera la liste des Bleus retenus pour participer à la Coupe du Monde en Russie. A priori, Morgan Schneiderlin, présent à l’Euro 2016, ne devrait pas être du voyage, lui qui vit une saison mitigée à Everton. Ce dont il ne s’est pas caché lors d’une interview accordée à beIN Sports. « J’aurais aimé faire une meilleure saison. On va dire que le début de saison a été un peu délicat comme ce que mon club a connu. On a connu des défaites, des mauvaises performances. Ce qui a fait que mes performances à moi aussi n’étaient pas top. Après j’ai fait une saison en dent de scie un petit peu avec des mois de novembre décembre janvier pas mal, puis ensuite j’ai eu un petit creux. Maintenant, je reviens bien. J’aurais espéré mieux de ma saison. Mais je reviens bien et j’espère monter en puissance l’année prochaine ». Mais le Français sera-t-il encore chez les Toffees ?

« Je suis heureux tant que je joue. Il est clair que cette histoire (pris en grippe par ses propres supporters) m’a affecté, m’a fait un peu de mal. Donc j’ai remis en question certaines choses. Maintenant, il me reste trois années de contrat. On verra bien ce qu’il va se passer. Si le club veut encore de moi, si les fans veulent de moi, si moi je veux rester tout simplement, on fera le bilan à la fin de la saison. Mais c’est un club avec des ambitions et j’en ai aussi de grandes ambitions. J’ai juste envie de prendre du plaisir sur le terrain et ne pas me prendre la tête pour de bêtises de la sorte ». L’international tricolore ne ferme pas la porte à un départ. « On va dire, si je suis totalement honnête, que si je dois partir d’Everton je pense que j’aimerais trouver un autre challenge que la Premier League. J’ai connu Southampton, Manchester United et Everton. De grands clubs anglais. Donc je ne me vois pas aller dans un autre club (anglais) aujourd’hui. J’aimerais bien connaître peut-être une nouvelle aventure si je devais partir ». Un retour dans l’Hexagone est-il une option ? « Tout est possible », a avoué Schneiderlin qui n’a pas souhaité donner un nom de club en particulier. « Là, c’est trop me demander (sourire). Il faut que les deux parties soient d’accord. Moi, je ne peux pas exprimer mes envie maintenant. Si je devais partir, je voudrais aller dans un club qui me veut, où je jouerais et où je donnerais tout ce que je peux ».