Dimanche dernier, Kylian Mbappé s’est offert un triplé contre son ancien club, l’AS Monaco (3-1), permettant aux Parisiens de célébrer dignement leur huitième titre de champion de France. Cela hausse son compteur à 30 buts en Ligue 1 cette saison, un total que n’avait plus atteint un Tricolore en D1 française depuis les 30 réalisations de Jean-Pierre Papin avec l’OM en 1990. Ce dernier est d’ailleurs sous le charme du natif de Bondy, qu’il souhaite voir encore progresser ces prochaines années : « 30 buts, c’est beaucoup, surtout pour un gamin de 20 ans, a confié JPP au Parisien. La différence avec moi, c’est que je l’ai fait une fois, et lui, il va le faire à plusieurs reprises. La véritable arme du PSG, ce n’est pas Neymar, c’est lui. On pouvait s’en douter. Même si Neymar est galactique, la vraie star du PSG, c’est Mbappé. Depuis deux ans, Neymar réalise des coups d’éclat parfois fabuleux, mais Mbappé est là tout le temps. »

« Son démarrage (est ce qui m’impressionne le plus chez lui, ndlr), a continué l’ex-international français. J’avais d’autres atouts, mais il représente le vrai buteur moderne. Et encore, il n’a pas de jeu de tête. Je n’ai jamais compris pourquoi on le faisait jouer sur un côté. Parce qu’il va très vite et fait des différences, sans doute. Mais il aime tellement la profondeur… Et dans ce registre, on n’est jamais aussi dangereux que dans l’axe. Il est capable de partir de la droite, de la gauche, il n’a pas de poste fixe, mais à chaque fois, c’est la même limonade : une feinte, une accélération, et adieu ! Kylian, c’est la génération dorée. Il est arrivé au bon moment, il est champion du monde et joue dans un PSG au sommet. La prochaine étape, c’est la Ligue des champions et le Ballon d’or. Ou dans l’autre sens, mais c’est une certitude. »