Carlos Tévez à Shanghai, de l’argent par la fenêtre ? C’est la question que se pose ce matin nos confrères britanniques de The Guardian. Si l’international argentin de 33 ans avait été transféré de Boca Juniors au club chinois contre seulement 11 millions d’euros en décembre 2016, Tévez touche actuellement 38 millions d’euros par an sur le littoral de l’Empire du Milieu. Une paye astronomique qui en fait l’un des joueurs les mieux payés du monde.

Mais sur le terrain, le rendement n’est pas au niveau. Depuis six mois, Tevez n’a pas empilé les buts (2 en 11 matches), n’a pas pu empêcher son équipe de se faire sortir de la Ligue des Champions asiatique par Brisbane (Australie). Et lorsqu’ il fut blessé, le Shanghai Shenhua a même haussé son niveau de jeu. Depuis, la presse argentine l’a cuisiné sur un éventuel retour au bercail. L’ancienne vedette de Manchester United et de la Juventus a soupiré : « Mon contrat est très complexe. Il sera difficile pour moi de retourner au Boca Juniors. Les Chinois ne sont pas stupides. » Pas stupides mais pragmatiques.