Interrogé par beIN Sports, Yacine Adli a évoqué son avenir international. Le joueur bordelais, qui peut jouer pour la France comme pour l’Algérie, est suivi par Djamel Belmadi, comme la plupart des joueurs binationaux. Mais l’ancien joueur du Paris Saint-Germain souhaite prendre le temps de la réflexion pour le moment.

« Je ne me prends pas la tête sur ça. L’Algérie a une équipe magnifique et je ne pense pas être au niveau pour l’atteindre. Je n’ai même pas encore 20 matches en Ligue 1. Parler d’une sélection avec les A est beaucoup trop tôt. Ce n’est pas le moment d’y penser. Je vais continuer à travailler. Je prendrai les choses quand elles viendront. Je ne suis pas pressé. Je vais prendre mon temps (...) Je suis Français et Algérien, 50-50. C’est une chance de pouvoir jouer pour deux sélections. Il faut qu’on arrête de voir ça comme quelque chose de négatif. Il faut laisser le libre choix au joueur. La France et l’Algérie sont deux grandes nations, c’est flatteur de savoir qu’il y a un intérêt mais je ne pense pas être prêt pour le niveau international A car c’est très dur. » Un discours honnête de la part d’un jeune joueur qui a encore le temps avant de se décider.