Au lendemain de la courte victoire de l’Olympique de Marseille à Rennes (1-0), la 20e journée de Ligue 1 continuait ce samedi avec cette rencontre entre les Girondins de Bordeaux (13es, 26 points) et l’Olympique Lyonnais (12e, 26 pts) au Matmut Atlantique. Après quatre défaites de rang toutes compétitions confondues, le club au scapulaire a relevé la tête en disposant du Mans en Coupe de France et avait pour objectif de démarrer une série en retrouver le goût du succès en championnat. En face, les Gones, invaincus depuis quatre matches toutes compétitions confondues, voulaient eux retrouver la victoire en L1 après un nul et un revers. Paulo Sousa sortait un 3-4-3 tandis que Rudi Garcia optait lui pour un 4-2-3-1.

Les Gones n’attendaient pas bien longtemps pour prendre possession du ballon. Les visiteurs le faisaient tourner et s’approchaient du but adverse. Au bout de trois minutes, Aouar décochait même une frappe que Costil captait. Les joueurs de Rudi Garcia ne laissaient quasiment rien aux Girondins qui défendaient. Et ces derniers frôlaient la catastrophe avant le quart d’heure de jeu. Costil remportait son duel avec Dembélé mais Cornet frappait vers le but vide. Malheureusement, sa tentative passait de peu à côte (14e). Et finalement, les Girondins ouvraient le score contre le cours du jeu. Dans sa surface, Andersen cherchait Lopes en retrait mais manquait sa passe. Briand surgissait pour marquer (15e, 1-0).

La VAR sauve l’OL

Surpris par ce but, les Gones poussaient un peu plus pour revenir avant la pause. Les frappes de Dembélé (21e) et Caqueret (22e) ne donnaient rien. Avec environ 70% de possession de balle, les visiteurs géraient les débats mais ne marquaient pas. Le milieu lyonnais retentait d’ailleurs sa chance mais sa frappe s’envolait dans les tribunes (29e). Côté bordelais, Paulo Sousa changeait ses plans puisque le technicien portugais lançait sa recrue Oudin à la place de Tchouaméni (40e). Et après un tir de Cornet juste à côté (41e), M. Turpin renvoyait tout le monde aux vestiaires. La pause faisait du bien aux Lyonnais. Dès la reprise, Cornet se mettait sur son pied droit et sa frappe non cadrée, déviée par Sabaly, terminait au fond des filets (50e, 1-1). Et les Bordelais prenaient l’eau en quelques secondes.

Très intéressant dans ce match, Cornet avançait côté gauche et lançait Dembélé. Après un bon contrôle, l’ancien joueur du Celtic fusillait tout simplement Costil qui ne pouvait rien faire (53e, 1-2). En trois minutes, l’OL renversait donc le FCGB. Les changements s’enchaînaient alors, notamment côté bordelais. Mais sur la pelouse, les Gones étaient toujours au-dessus. Tout juste entré en jeu, Terrier tentait de servir Cornet devant le but mais ce dernier était un peu trop court (68e). Dembélé, lui, trouvait la barre transversale sur un excellent service de Cornet (75e). Et après une double occasion d’Aouar (79e), les Girondins réagissaient. Malheureusement, Briand ne marquait pas (82e). Koscielny trouvait ensuite le chemin des filets mais ce but de l’égalisation était refusé par la VAR pour un hors-jeu (84e). L’OL tenait et s’imposait 2-1 pour remonter à la 5e place.

Revivez le film de la rencontre sur notre live commenté.

L’homme du match : Cornet (7,5) l’ailier lyonnais n’avait plus été décisif en Ligue 1 depuis le 30 novembre et un match contre Strasbourg. Mais ce soir, l’Ivoirien avait faim. Très actif dans son couloir, il a beaucoup combiné avec Marçal, Aouar et Dembélé. Après un petit raté en début de match (15e), le joueur de 23 ans n’a pas baissé les bras, bien au contraire. S’il a frappé à côté avant la mi-temps, il a égalisé après la pause, bien aidé par Sabaly (50e). Derrière, il a parfaitement servi Dembélé pour le but du 2-1 (53e). Et il n’a pas ménagé ses efforts puisqu’il n’est pas passé loin du doublé (68e, 70e). Une très belle performance de sa part.

Bordeaux

- Costil (6,5) : a été le dernier rempart de son équipe. Le Français a été l’auteur de plusieurs arrêts décisifs, notamment devant Aouar dans le dernier quart d’heure. Il a été impuissant sur les deux buts lyonnais et a ensuite été sauvé par sa barre transversale. Le score aurait pu être plus lourd s’il n’avait pas été là.

- Mexer (4) : a fait une première période plutôt bonne, auteur de bonnes interventions sur les nombreuses occasions lyonnaises. En revanche, à l’image de ses coéquipiers, il a totalement pris l’eau dans le second acte. Match à oublier pour l’ancien Rennais.

- Koscielny (5) : pensait être le sauveur de son équipe mais son but à la 84e minute a été annulé pour hors-jeu. Dans l’ensemble, il a également fait une bonne première période, auteur de bons gestes défensifs, notamment à la 13e minute sur le retourné acrobatique de Moussa Dembélé, mais a ensuite été dépassé par les offensives lyonnaises en 2e mi-temps.

- Pablo (4) : a été fautif sur le deuxième but lyonnais de Moussa Dembélé. Il a clairement été débordé comme ses compères en défense. Il a également été trop fébrile face à des Lyonnais, trop facile dans le second acte.

- Otavio (4,5) : devra vite oublier sa prestation. Il n’a pas pesé sur le milieu de terrain de l’OL. Le Brésilien a perdu beaucoup de ballons, dont deux qui ont failli amener un but lyonnais, et n’a pas eu d’impact au milieu de terrain.

- Tchouaméni (non noté) : Le milieu de terrain a été transparent et n’a pas touché beaucoup de ballons. Il a été remplacé en fin de première mi-temps par Rémi Oudin à la 40e minute (5,5) . Ce dernier, pour sa première sous le maillot girondin, a failli tromper Anthony Lopes au début du second acte (46e). Il n’a pas eu beaucoup de ballons à exploiter.

- Sabaly (5,5) : jouait son 4e match de la saison en championnat. Il a été dans plusieurs bons coups bordelais en première période mais malheureusement pour lui et ses coéquipiers, il a contré la frappe de Maxwell Cornet sur l’égalisation. Remplacé par Samuel Kalu (54e). Le Nigérian n’a pas reçu beaucoup de ballons et n’a pas pu s’exprimer comme il le souhaitait.

- Benito (5) : n’a pas fait son meilleur match. Il a commis quelques erreurs et n’a pas senti les bons coups. Il n’a pas été très actif et n’a pas inquiété le milieu de terrain adverse. A l’image de ses coéquipiers, Benito devra rapidement oublier son match.

- De Préville (6,5) : a fait les choix justes. C’est l’un des meilleurs bordelais du match. Il s’est montré important et a été dans impliqué dans presque tous les bons coups de son équipe en première période. Remplacé par Ui-jo Hwang (70e). Ce dernier n’a pas beaucoup apporté à son entrée en jeu.

- Basic (5) : a réalisé un match poussif. Pour sa 7e apparition en Ligue 1 cette saison, le Croate n’a pas marqué les esprits. Il a commis quelques approximations et a perdu beaucoup de ballons. Ce n’est pas un match qui lui apportera du crédit auprès de Paulo Sousa.

- Briand (6) : a fait son match. L’ancien Lyonnais a exécuté un très bon pressing sur le porteur du ballon. Cela a fini par payer, il a surgi sur une mauvaise passe de Joachim Andersen pour devancer Lopes et inscrire le seul but de son équipe (15e). En deuxième période, il n’a pas beaucoup touché de ballons.

OL

- Lopes (5,5) : un match rageant pour le gardien portugais. Pas inquiété une seule fois en première période, le portier de l’OL a dû s’incliner sur une tentative de Briand qui a anticipé la passe en retrait d’Andersen (15e). Au retour des vestiaires, il est cependant resté vigilant puisqu’il a sauvé son équipe en sortant un tir d’Oudin (46e). Et puis c’est tout. L’international portugais a donc vécu un match plutôt tranquille.

- Rafael (5) : si le duo Marçal-Cornet a plutôt fonctionné, son entente avec Traoré n’a pas été bonne. Pas forcément inquiété défensivement, il n’a pas apporté non plus sur le plan offensif. Averti pour plusieurs fautes (24e), le latéral brésilien a dû lever le pied et a donc été moins agressif qu’en début de match. Un match qui ne restera pas dans les annales pour le joueur de 29 ans.

- Marcelo (6) : souvent pointé du doigt par les supporters, le défenseur brésilien a cette fois-ci répondu présent. Solide dans les duels et toujours propre dans ses interventions, le joueur de 32 ans a fait preuve de justesse. C’est d’ailleurs lui qui a bien sorti le ballon avant le deuxième but de son équipe. Bien sûr, les Girondins n’ont pas été très dangereux mais il est resté sérieux dans tous les domaines.

- Andersen (4) : titulaire aux côtés de Marcelo, l’international danois a plombé son équipe rapidement. Alors qu’il cherchait son gardien Lopes dans la surface, il a vu sa passe être interceptée par Briand qui a ensuite ouvert le score (15e). Avec la tête un peu ailleurs, le défenseur de 23 ans a mis du temps avant de se remettre dedans. Comme la plupart des Gones, sa deuxième période a été bien meilleure mais c’était tout de même moins bien que ses coéquipiers.

- Marçal (6) : de retour à la compétition en Coupe de France, le latéral brésilien voulait enchaîner ce soir au Matmut Atlantique. Et le défenseur lyonnais a été très intéressant, avec de belles combinaisons avec Cornet et plusieurs montées décisives. Très souvent présent dans les derniers mètres, le joueur de 30 ans a beaucoup couru et a aussi assuré derrière avec le peu de boulot qu’il a eu à faire.

- Caqueret (6,5) : préféré notamment à Tousart pour évoluer devant la défense, le joueur de 19 ans a fait du bon travail dans l’entrejeu. S’il a été précieux dans la récupération, il a aussi été intéressant et précis au niveau de la relance. Offensivement, il a même pu tenter sa chance mais ses tentatives n’ont rien donné (22e, 29e). À son âgé, il fait preuve déjà d’une grande maturité. Tousart (90e+4) a pris sa place dans les dernières secondes.

- T. Mendes (6) : le milieu de terrain brésilien a réalisé une bonne première période. Même si ses frappes n’ont pas été précises, il n’a pas laissé grand-chose aux Girondins puisqu’il a récupéré beaucoup de ballons. Au retour des vestiaires, on l’a un peu moins vu que son coéquipier Caqueret mais si ce dernier a pu monter un peu plus, c’est en partie grâce au placement et au travail de Mendes derrière.

- Traoré (4,5) : avec un Cornet assez actif de l’autre côté, l’ailier burkinabé a eu moins de choses à se mettre sous la dent. Mais lorsqu’il a eu le ballon, le joueur de 24 ans a souvent fait les mauvais choix et malheureusement, son individualisme a encore une fois été trop visible. Logiquement, Rudia Garcia l’a remplacé en premier par Terrier (63e). Ce dernier a montré de belles choses et aurait même pu être crédité d’une passe décisive mais Cornet était trop court (68e).

- Aouar (7) : chargé d’organiser le jeu de l’Olympique Lyonnais, l’international Espoirs français a pris ses responsabilités. Avec beaucoup de ballons touchés, il a géré le rythme mais il n’a pas fait que ça. Omniprésent dans les derniers mètres, le capitaine lyonnais a multiplié les tentatives (sept au total). On retiendra notamment sa frappe sortie par Costil (55e) et sa double tentative quelques instants plus tard (79e). Son match aurait pu être parfait avec un petit but au compteur. Remplacé par Denayer (90e) puisque Rudi Garcia a voulu assurer le coup avec un défenseur en plus.

- Cornet (7,5) : voir ci-dessus

- Dembélé (7) : après avoir inscrit un doublé et délivré une passe décisive contre Bourg-en-Bresse en Coupe de France, l’attaquant français avait enchaîné face à Brest en Coupe de la Ligue BKT (1 but). Et comme le dit l’expression, jamais deux sans trois... Après avoir buté sur Costil (14e), l’ancien joueur du Celtic a vu sa frappe enroulée passer juste au-dessus (21e). Mais en deuxième période, il a été très efficace puisqu’il a ajusté Costil sur un bon service de Cornet (53e). Il a lui aussi frôle le doublé en trouvant la barre transversale (75e). Mais en plus de ses opportunités, le joueur de 23 ans a été précieux dans le jeu dos au but et les remises.