Très actif sur le mercato, l’OL a présenté sa 7e recrue de l’été cet après-midi. La première et la septième en réalité. Puisque Ciprian Tatarusanu a lancé les hostilités avant que n’entre en scène Joachim Andersen, très attendu par la presse. À la recherche d’un renfort pour sa charnière centrale, pour apporter de la concurrence à Marcelo, l’Olympique Lyonnais a jeté son dévolu sur le joueur de la Sampdoria Joachim Andersen (23 ans). Taulier au sein de la défense du club italien, le défenseur danois a convaincu l’état major lyonnais par ses caractéristiques atypiques : un physique d’envergure et des qualités techniques rares pour un profil défensif. Jean-Michel Aulas ne l’a pas caché, l’OL n’était pas seul sur le dossier. Mais le club rhodanien a su trouver les arguments pour faire pencher la balance de son côté. Le profil du joueur a immédiatement collé.

« C’est un joueur qui était suivi depuis longtemps. Qui a fait une formidable saison. On était très content. Mais les autres clubs qui le suivaient aussi. Cela complique un peu les choses. Mais on a trouvé un joueur de grande qualité, mais aussi avec une forte personnalité. Et des agents et sa famille, son papa présent ici aujourd’hui, avec beaucoup de sens pratique, avec une vision élitiste pour la carrière de Joachim », a débuté le président de l’institution lyonnaise, visiblement comblé. Il faut dire que Joachim Andersen sait où il met les pieds. En tout cas, il n’est pas là par hasard. «  C’est un grand club, tout le monde connaît Lyon. Ils ont remporté 7 championnats de suite, je m’en souviens, j’étais petit et je connaissais Juninho comme joueur. C’est un club fantastique. J’ai aussi pu discuter avec Kim Kallström, qui a pu me parler en bien de la ville et du club, » a d’abord expliqué le joueur.

Franchir un nouveau palier avec la Ligue des champions

D’abord formé au Danemark, du côté du FC Midtjylland, Joachim Andersen avait ensuite rejoint Twente, pour parfaire son apprentissage. Il n’avait rejoint l’Italie qu’à l’été 2017, contre un chèque de 1,5 M€. Le joueur s’est expliqué sur sa progression lors de sa présentation et a affiché son ambition au moment de rejoindre le Championnat de France. « Lorsque l’on est danois, on part souvent en Hollande pour parfaire notre formation. Les Pays-Bas sont l’un des meilleurs pays pour se développer comme footballeur. Ensuite, je suis parti en Italie, où j’ai pu développer ma vision tactique, j’ai beaucoup appris avec Marco Giampaolo, j’avais une très bonne relation avec lui. Je suis maintenant en France, c’est un championnat très physique, plus dans les duels. Je pense que je vais encore progresser ici. »

Progresser et passer un nouveau cap. Tels sont les objectifs du natif de Frederiksberg, qui pourra évoluer axe gauche ou droit de la défense. « Je pense que Lyon est vraiment un club fantastique. Il y a des choses que je voulais faire, passer un cap, jouer pour une grosse équipe qui se bat pour remporter des titres, disputer la Champions League. Lyon a des joueurs de talent, ce club est une belle plateforme et peut m’aider à franchir des paliers, » a poursuivi le joueur déjà appelé en sélection danoise mais qui n’a pas encore débuté. De l’ambition, Andersen n’en manque pas. Quant à la pression ? Il semble la boire. Passé de Twente à recrue la plus chère de l’histoire de l’Olympique Lyonnais (30 M€ bonus compris) en deux ans, le défenseur ne semble pas vraiment perturbé. «  Ce n’est pas une question de prix. Cela regarde les deux clubs. Je veux jouer le mieux possible Je veux faire de mon mieux. Je veux progresser, coller aux ambitions du club et remplir mes objectifs personnels et c’est le bon endroit pour le faire, » a-t-il conclu.

10% sur tout Foot.fr avec le code FM10