Deux rencontres importantes pour le haut du tableau se tenaient cet dimanche après-midi. Dans le cadre de la 24e journée de Ligue 1, Saint-Etienne se rendait d’abord à Rennes avec pour objectif de garder le rythme des équipes de devant. Avec la suspension de Khazri, Monnet-Paquet, Cabella et Hamouma se chargeaient de l’animation offensive autour de Diony, alors que Rennes se présentait en 4-3-3 avec Niang, Ben Arfa et Siebatcheu en pointe. Les deux formations débutaient avec pas mal de bonnes intentions entre les tentatives de Monnet-Paquet (13e), et de l’autre côté de Siebatcheu (20e). Dans la continuité de cette dernière action, les Rennais se procuraient un corner sur lequel Niang sautait plus haut que tout le monde et ouvrait le score (1-0, 21e). Ce but lançait définitivement cette rencontre déjà animée.

Les occasions s’enchaînaient dans les deux sens entre le tir trop croisé de Grenier (26e), la frappe en force de Niang (34e) ou encore une tentative de Diony sur le poteau (28e) et cet incroyable manqué de Subotic à 2 mètres du but (44e). Rennes repartait fort en début de seconde période avec une plus grande maîtrise technique mais sans réelle opportunité. A l’inverse, Ait Bennasser trouvait Hamouma dans la surface qui s’écroulait. L’arbitre, M. Hamel, sifflait un hors-jeu, sauf que Niang resté au sol, couvrait le Stéphanois. L’ASSE s’agaçait de cette erreur d’arbitrage et perdait un peu ses moyens entre une expulsion de Gasset et une intervention trop énergique de Subotic, qui venait répondre à un nouvel oubli de l’arbitre. Rennes en profitait. Ben Arfa envoyait une superbe frappe sur le poteau après un crochet fulgurant (74e) puis doublait la mise sur penalty (2-0, 87e). Hunou terminait le travail (3-0, 90e+1) alors qu’Hamouma écopait d’un second avertissement (90e+4). Le SRFC remonte à la 7e place, à seulement un point des Verts.

Le LOSC souffre mais s’en sort à Guingamp

Dans l’autre rencontre, le LOSC, le dauphin du PSG, jouait sur la pelouse de la lanterne rouge, Guingamp. Avec son habituel trio Pépé-Bamba-Ikoné et Leao en pointe, Lille s’avançait en favori mais devait tout de même se méfier. D’autant que le jeune Gabriel, qui fêtait sa première titularisation cette saison en Ligue 1, manquait de marquer contre son camp (15e). Le début de rencontre était un peu décevant mais Lille n’était pas loin d’ouvrir le score sur sa première véritable occasion : un décalage d’Ikoné pour la frappe sur le poteau de Leao (30e). Décidément en forme en ce moment, le Portugais continuait d’inquiéter la défense avec cette reprise repoussée des deux points par Caillard (45e). Un peu apathique, le LOSC devait faire mieux en seconde période.

Et c’est l’homme du moment qui ouvrait rapidement le score au retour des vestiaires. Ikoné débordait et centrait à destination de Pépé qui s’effaçait au profit de Leao (0-1, 47e). Les Dogues avaient fait le plus dur. Pour autant, Guingamp n’abdiquait pas et trouvait même les moyens d’égaliser rapidement par l’intermédiaire de Thuram. Une joie de courte durée puisque le hors-jeu de Mendy annulait le but (61e). Pas résignés, les Bretons tentaient toujours de revenir, surtout que le LOSC se montrait fébrile. Sur un corner de Benezet, Roux catapultait sa tête que Maignan repoussait difficilement sur la barre. Fonte sauvait son camp à son tour en se jetant pour éviter l’égalisation (83e). Alors que l’EAG jetait ses dernières forces dans la bataille, Rebocho crochetait Rémy dans la surface, qui se faisait justice lui-même sur penalty (0-2, 90e+4). Avant le match de l’OL, le LOSC prend six points d’avance sur son adversaire direct.