Depuis plusieurs semaines, Nabil Fekir traverse une zone de turbulences avec l’Olympique Lyonnais. Tiraillé entre les balbutiements sur son avenir et des prestations décevantes, le capitaine lyonnais ne possède plus la même influence sur son équipe qu’il y a quelques semaines. Un passage compliqué qui a poussé son entraîneur Bruno Genesio à le reléguer sur le banc des remplaçants lors du déplacement à Nantes vendredi dernier (1-2). Une situation rarissime pour celui que Bruno Genesio considère comme le leader technique de son équipe.

Présent en conférence de presse, le technicien rhodanien est revenu sur cet épisode. « Je pense que pour Nabil, il était nécessaire de le faire sur ce match. Demain, il sera titulaire, parce que c’est le capitaine, un joueur important, lui qui doit ramener le bateau avec nous tous. On sait que quand Nabil va bien, le groupe va bien. Il a déjà prouvé plein de fois qu’il était capable de réagir dans des conditions difficiles. Mais c’est un ensemble qui fait qu’on va retrouver notre dynamique, » a ainsi justifié le coach de l’OL.

Nabil Fekir lucide sur sa méforme du moment

Un constat tout sauf accablant pour Fekir, conscient que son statut de capitaine ne lui octroie pas certains passe-droits. Très lucide sur son rendement actuel, le champion du monde n’en veut aucunement à son entraîneur, bien au contraire. « Je ne suis pas bon en ce moment et le coach a décidé de me mettre sur le banc tout simplement. Je l’ai accepté normalement. Cela ne me touche pas ce qui se dit sur moi, il faut accepter les critiques quand on n’est pas bon. Je n’ai pas d’explication, il y a des périodes où ça va un peu moins bien, il faut se remettre au travail. Je dois travailler plus, penser au football », a expliqué l’international français.

Ce dernier préfère se focaliser volontiers sur le sprint final et l’obtention d’un ticket pour la prochaine Ligue des champions. Interrogé sur son avenir après une saison moyenne (25 matchs, 9 buts, 4 passes décisives en Ligue 1), l’intéressé a ménagé les susceptibilités des uns et des autres tout en prenant soin de ne fermer aucune porte. « On avait commencé des négociations avec le club, mais il y a une fin de saison et c’est le plus important, » a commenté sobrement le numéro 18 lyonnais. Des six derniers matchs dépendra sûrement l’avenir de Nabil Fekir à l’Olympique Lyonnais...