« On a discuté d’une prolongation, mais on n’est pas pressé des deux côtés, on va attendre tranquillement que les objectifs des deux côtés soient atteints et on verra. Bien sûr, si j’ai l’opportunité de rester ici et de m’affirmer, je continuerai. Je suis à la maison ici, pourquoi partir ? (...) S’il souhaite que je reste là, c’est à eux de voir. Moi, si on annonce quelqu’un ici, au contraire ça va plus me motiver ». Dans un entretien accordé à l’AFP en fin de semaine, Alphonse Areola évoquait son avenir, laissant planer le doute.

Aujourd’hui, le quotidien l’Equipe dévoile de nouvelles informations sur le portier tricolore. Sous contrat jusqu’en 2019, il risque de se voir proposer une offre bien inférieure à ses attentes financières selon le quotidien sportif. Et forcément, des clubs comptent bien profiter de cette situation. Villarreal, où il avait été prêté lors de la saison 2015/2016, est notamment venu aux renseignement.

L’arrivée de Tuchel changera-t-elle la donne pour Trapp ?

Quant à Kevin Trapp, qui était déjà proche de partir l’été dernier, il n’y a rien de vraiment nouveau, mais avec la menace du fair-play financier qui plane au-dessus du club, il pourra être l’un des premiers à faire ses valises. Reste à voir si l’arrivée de Thomas Tuchel pourra lui permettre de s’emparer de cette place de numéro 1 bien gardée par le portier français.

Ce qui est sûr en revanche, c’est que le club veut recruter un gardien. Le quotidien sportif cite quatre noms : Jan Oblak, portier de l’Atlético, le milanais Gianluigi Donnarumma, Alisson Becker et le tout dernier, Thibaut Courtois, confirmant ainsi les informations publiées par RMC Sport hier. Mais une chose est sûre, quel que soit l’élu, il faudra signer un gros chèque. Antero Henrique a du pain sur la planche...