FootMercato vous propose donc de faire un tour d’horizon des gros clubs de Ligue 1 ayant des éléments susceptibles de plier bagage à un prix défiant toute concurrence.



Cléber Anderson (Olympique Lyonnais)

Recruté par les Gones en 2007, le défenseur brésilien n’a pas fait long feu dans la capitale des Gaules. Prêté successivement à São Paulo puis à Cruzeiro, l’ancien pensionnaire de Benfica est revenu à Gerland cette saison. Sauf que les dirigeants rhodaniens n’ont pas vraiment prévu de le conserver. Remis d’une blessure, le joueur doit se contenter de convocations en CFA. Sous contrat jusqu’en 2011, il ne sera pas retenu d’autant que l’arrivée du Croate Lovren a considérablement assombri son avenir.

Mickaël Pagis (Stade Rennais)

Après deux ans passés comme titulaire à la pointe de l’attaque du Stade Rennais, Pagis vit un calvaire depuis l’arrivée de Frédéric Antonetti. Barré en équipe première par Asamoah, Bangoura et Briand, l’ex-Marseillais ne compte que deux titularisations cette saison. À 36 ans, l’heure de la retraite semble donc se rapprocher. Dernièrement, la lanterne rouge de la Ligue 2, Bastia, est pourtant venue sonder le joueur afin de lui offrir un dernier challenge. Mais pour le moment, l’intéressé se fait désirer.

Patrick Müller (AS Monaco)

Arrivé sur le Rocher la saison dernière, le Suisse est actuellement payé à ne rien faire. Non utilisé par Guy Lacombe, l’ancien international helvète a-t-il vraiment envie de quitter le cadre monégasque ? Selon son coach, plusieurs clubs sont déjà venus aux nouvelles, mais le joueur refuse de négocier. Lié à l’ASM jusqu’en juin prochain, Müller entend sans doute jouir de son juteux contrat.

Grégory Bourillon (Paris Saint-Germain)

Engagé par Paul Le Guen qui voyait en lui un des défenseurs d’avenir du football français, Grégory Bourillon cherche aujourd’hui à quitter le PSG. Lié au club de la capitale jusqu’en 2011, l’ancien Rennais a été titularisé à quatre reprises la saison dernière et n’en compte que deux cette année. À 25 ans, une telle situation ne peut durer éternellement si le joueur veut se relancer. Aux dernières nouvelles, Saint-Étienne le suivrait de près.