Jamais deux sans trois. Le Real Madrid de Zinedine Zidane s’est qualifié ce mardi pour sa troisième finale de Ligue des Champions de rang. La Casa Blanca a pourtant tremblé face au Bayern Munich, mais elle a tenu bon grâce à un doublé de Karim Benzema et plusieurs parades de Keylor Navas (2-2). Certaines voix s’élèvent pour souligner que l’arbitrage de Cüneyt Çakir a également donné un coup de pouce aux Merengues. La raison ? L’homme en noir turc est accusé d’avoir oublié deux penaltys évidents en faveur des Bavarois.

Le premier pour une main de Marcelo dans la surface sur un centre de Joshua Kimmich à la 46e minute de jeu. Le Brésilien a d’ailleurs reconnu avoir touché le cuir de la main en zone mixte. « Il y a main, ça me tape la main et il y a penalty. Si je dis que non, je mentirais, mais le football est ainsi. Je ne parle pas des arbitres mais c’est clair que parfois c’est en notre faveur et parfois non, peu importe ce qu’il se passe, il faut jouer au football », a lâché le latéral gauche, auteur par ailleurs d’une passe décisive sur l’ouverture de Benzema.

Les aveux de Marcelo, le Bayern enrage

De quoi irriter certains Bavarois, à l’image de James Rodriguez, buteur déçu après l’élimination des siens dans ces circonstances. « Mes partenaires m’ont dit que le penalty pour la main de Marcelo était évident, alors l’arbitre a influé sur le résultat de la rencontre. Moi, je n’ai rien vu parce que j’étais loin et gêné, mais ils m’ont tous dit qu’il y avait penalty », a expliqué le Colombien au micro de Champions Total sur les antennes d’Atresmedia.

Arturo Vidal, blessé et absent, a lui aussi enragé devant son poste de télévision. « Encore une fois ?! Penalmerde ! », s’est offusqué le Chilien sur ses réseaux sociaux. Un second penalty, pour un contact dans les 16m50 entre Sergio Ramos et Robert Lewandowski à la 51e de jeu, n’a pas non plus été signalé. D’aucun rappelle qu’à l’aller aussi, les Madrilènes avaient connu un arbitrage plutôt clément. La presse catalane s’en donne à cœur joie. Mais le résultat ne change pas, c’est le Real qui verra Kiev le 26 mai prochain.