Mercato : Jules Koundé répond à l'intérêt du Real Madrid

Délogé de Bordeaux l'été dernier, Jules Koundé a rapidement pris ses marques à Séville et en Espagne. À tel point que le grand Real Madrid le suit avec attention. Un intérêt auquel a répondu le jeune défenseur tricolore.

Jules Koundé avec le maillot du Séville FC
Jules Koundé avec le maillot du Séville FC ©Maxppp

Un examen de passage réussi. Ces dernières saisons, plusieurs anciens pensionnaires de Ligue 1 sont allés tenter leur chance à l'étranger. Et pour certains, à l'image de Diego Carlos (27 ans, ex-Nantes) et Jules Koundé (21 ans, ex-Bordeaux), cela a été un succès sur toute la ligne. Les deux hommes se sont parfaitement adaptés et intégrés à Séville, quatrième de Liga et présent en huitièmes de finale de la Ligue Europa (match demain face à l'AS Roma, à suivre sur notre site). Le duo venu de France a été précieux en défense et s'est bien entendu comme l'a expliqué le Brésilien lors d'un entretien accordé à Estadio Deportivo. «Je l'ai connu pour l'avoir affronté en France et ici, on s'entend très bien. Nous nous sommes habitués à jouer ensemble et nous sommes très proches. Chaque jour, nous parlons beaucoup, en français, en espagnol. C'est un bon partenaire, une bonne personne et, bien sûr, un grand joueur. Nous nous entraidons sur le terrain et donnons toujours le meilleur de nous-mêmes.»

La suite après cette publicité

Des mots qui doivent faire plaisir au jeune central tricolore, auteur de 36 apparitions toutes compétitions confondues dont 32 en tant que titulaire (2 buts inscrits). Ses prestations ont régulièrement été saluées aussi bien dans son club que dans la presse. Mais il n'y a pas que Séville qui est fan du joueur. En effet, ESPN a révélé il y a quelques jours que le Real Madrid le surveillait de très près. Les pensionnaires du stade Santiago Bernabéu chercheraient à se renforcer en défense. Même si Sergio Ramos et Raphaël Varane sont intouchables, derrière il y a une place à prendre en tant que numéro trois, puisque Nacho ne sera pas retenu a priori et qu'Eder Militão n'a pas totalement convaincu. La piste menant à Jules Koundé a donc du sens, puisque le joueur est jeune et qu'il présente l'avantage de bien connaître la Liga.

Koundé évoque l'intérêt des Merengues

Interrogé sur le sujet par AS, le Français né en 1998 a répondu aux rumeurs l'envoyant dans la capitale espagnole. «C'est toujours bien qu'il y ait des clubs comme le Real Madrid qui te suivent, mais je suis très concentré sur Séville, je veux vraiment passer ce tour et gagner cette Coupe (l'Europa League, ndlr). C'est la seule chose dans ma tête et celle de l'équipe. Je ne me prends pas la tête avec Madrid.» Puis quand il lui a été indiqué que Zinedine Zidane surveillait souvent les défenseurs français, comme cela a été le cas avec Varane, il a confié : «il semble donc ! (rires) Zidane est une légende à Bordeaux, en France et dans le monde. Ce fut l'un des meilleurs de tous les temps. Je connais l'histoire de Varane parce qu'il est Français et je sais ce qu'il représente. Il est champion du monde. Nous jouons tous pour finir par être dans l'un des meilleurs clubs au monde... mais Séville l'est aussi.»

Si le natif de Paris est concentré sur le club andalou, il avoue suivre de près un élément de la Casa Blanca. «Il y a des joueurs que j'aime à de nombreux postes. J'adore le football. J'aime beaucoup Karim Benzema, Sadio Mané de Liverpool... C'est drôle qu'ils soient tous des attaquants.» S'inspirant d'avant-centres, Jules Koundé, défenseur, a son propre style. Un joueur qu'on qualifie de "force tranquille". «C'est une bonne définition de mon jeu mais aussi de ma personnalité. Je ne parle pas trop, seulement quand je pense que c'est nécessaire. Je n'aime pas être sous les projecteurs. Lorsque vous vous concentrez sur le progrès et ce qui est vraiment important, de bonnes choses sortent. C'est ma façon de voir la vie et le football aussi. » En effet, l'ancien joueur de Bordeaux préfère s'exprimer sur le rectangle vert. Et il le fait plutôt bien...

Plus d'infos

Articles recommandés

Commentaires