OL : les dessous de la sanction infligée à Houssem Aouar

Houssem Aouar a été écarté du groupe lyonnais pour la réception de Reims dimanche, après avoir refusé un entraînement spécifique après le dernier match contre Angers. Mais l'histoire n'est en réalité pas si simple...

Aouar à la lutte avec Koné
Aouar à la lutte avec Koné ©Maxppp
La suite après cette publicité

Dimanche à 13 heures, Houssem Aouar n'aura aucune chance d'être sur la pelouse du Groupama Stadium. Le milieu de terrain de 22 ans a été écarté du groupe pour la réception du Stade du Reims pour la 12e journée de Ligue 1. En effet, nous avons appris hier que le directeur sportif du club rhodanien, Juninho, avait décidé de sanctionner l'international français (1 sélection) en raison de son comportement après le match remporté 1-0 face à Angers, juste après la trêve internationale. Aouar aurait en effet refusé de participer à la séance physique mise en place après la rencontre pour les joueurs n'ayant pas pris part au match.

Lorsque l'adjoint de Rudi Garcia, Claude Fichaux, est venu chercher les joueurs restés sur le banc, dont Aouar, pour cette séance, le numéro 8 a décliné la proposition, poliment mais avec fermeté, en évoquant l'état de la pelouse. L'état de la pelouse, une raison d'ailleurs invoquée par Rudi Garcia en cours de match pour ne pas faire entrer son joueur. En effet, selon nos informations, le coach rhodanien avait prévu de faire entrer en jeu Aouar pour forcer la décision, lorsque le score était de 0-0. Le but de Kadewere inscrit à la 78e minute a changé ses plans et il n'a pas voulu prendre de risque en lançant Aouar sur une pelouse jugée très grasse. D'autant que le milieu de terrain revenait d'une blessure aux adducteurs.

Le vestiaire n'a pas compris

Revenu le lendemain au centre d'entraînement pour se préparer, Aouar ne pensait pas avoir mal agi. Sauf que l'histoire est remontée aux oreilles de Juninho, le directeur sportif, particulièrement sensible, comme il le dit souvent dans ses interventions médiatiques, à l'état d'esprit des joueurs. Agacé par le comportement d'Aouar, pourtant pas mal perçu par Rudi Garcia, et avec l'assentiment de Vincent Ponsot, directeur du football, puis de Jean-Michel Aulas, le président de l'OL, Juninho a donc pris cette décision forte. Malgré l'incompréhension du vestiaire et de Rudi Garcia, selon nos informations.

Le quotidien L'Équipe ajoute que le défenseur brésilien Marcelo est même intervenu auprès de Juninho pour que ce dernier change d'avis, mais cela n'a pas été le cas. Désireux de faire respecter l'institution, le directeur sportif sait qu'il s'est peut-être emballé dans l'histoire mais il n'a pas voulu faire machine arrière. Reste à savoir quelles conséquences aura ce couac. D'abord sur le déroulement de la rencontre dimanche, puis sur la suite de la saison d'Aouar, qui doit composer avec une concurrence féroce cette saison.

Plus d'infos

Commentaires