Droits TV : la LFP s'attaque au portefeuille de Mediapro

Vincent Labrune lors de la rencontre entre le PSG et l'OM
Vincent Labrune lors de la rencontre entre le PSG et l'OM ©Maxppp

Face au refus de Mediapro d'honorer son versement de 172 millions d'euros dans le cadre de l'attribution des droits TV de Ligue 1 et Ligue 2, la LFP contre-attaque. Après avoir saisi vendredi le tribunal de commerce de Paris pour régler ce litige avec le diffuseur, et obliger ce dernier à activer sa garantie financière via son actionnaire majoritaire (la société Joye Media SL), l'instance poursuit ses actions. Selon les informations de Capital, l'institution du foot professionnel français a obtenu le 14 octobre dernier l'autorisation du tribunal de commerce de saisir des avoirs de Mediapro en France. Objectif de la manœuvre, récupérer les sommes versées par les abonnés pour la chaîne Téléfoot.

La LFP aurait ainsi envoyé des huissiers procéder à des saisies conservatoires chez les opérateurs télécoms qui reçoivent les revenus des abonnements. La LFP devrait récupérer au mieux entre 7 et 10 millions d'euros par mois avec cette procédure. Il faut dire que le nombre d'abonnés à la chaîne Téléfoot oscillerait entre 278 000 et 400 000 selon les sources. Et tous n'ont pas souscrit à l'offre la plus élevée (sans engagement soit 29,90 euros). En parallèle, il convient de déduire de ces sommes, la part conservée par les opérateurs télécoms pour commercialiser et transporter la chaîne et l'avance versée par les opérateurs à Mediapro. En clair, on se situerait bien loin des 172 millions d'euros réclamés par la LFP au diffuseur. Pour rappel, la Ligue a contracté un prêt de 120 millions d'euros et a ajouté 50 millions d'euros de sa poche pour pallier au non-versement de Mediapro. Qu'on se le dise, la bataille fait rage entre la LFP et Mediapro...

Plus d'infos

Articles recommandés

Commentaires