Impulstar : un tournoi de futsal qui prend de plus en plus d'importance !

Lundi se déroulait la troisième édition du tournoi Impulstar. Une belle fête du football à laquelle nous avons participé. Voici les coulisses de ce tournoi parrainé par un certain Florent Malouda.

Impulstar, un tournoi qui prend de plus en plus d'ampleur
Impulstar, un tournoi qui prend de plus en plus d'ampleur ©Maxppp
La suite après cette publicité

Le Tournoi Impulstar au fameux slogan " balle au pied personne ne peut me stopper" a fêté sa troisième édition lundi à Paris au Stade Pierre de Coubertin. 16 équipes regroupant 130 jeunes, sont venus se défier balle au pied sous les yeux de nombreux joueurs, de guests et de la caméra de Foot Mercato venue le temps d’une journée immortaliser cette belle fête du football en salle. Pèle mêle, Moussier Tombola, Youssoupha, Kery James, Orelsan, Luc Abalo, Karima Charni, Loss Karaboué (Nancy), Wissam Ben Yedder (TFC), Florent Malouda (Chelsea), Yacine Benzia (OL), Pierre-Aymeric Aubameyang (ASSE), Franck Beria (LOSC) avaient tous répondu à l’invitation pour soutenir ces jeunes talents en devenir du Futsal.

D’ailleurs, de nombreux recruteurs de clubs de L1 (Nantes, Nice, Saint Étienne, Valenciennes, etc…) étaient présents dans les travées de Coubertin pour dénicher les futurs talents de demain. Et parmi les équipes représentées, il y en avait une qui venait de loin, la one love fondation de Malouda. L’attaquant international tricolore avait déniché plusieurs talents de Guyane qui avaient passé la semaine au centre d’entrainement de la Berrichonne Châteauroux avant d’aller défier les meilleures formations de l’Hexagone, dont Ivry Malaga, les grands vainqueurs de cette troisième édition du tournoi Impulstar. Interrogé par nos soins, l’ancien joueur de Chelsea nous explique le conte de fées vécu par les petits Guyanais. « C’est un honneur pour nous d’avoir été invités. Le futsal n’est pas encore très développé, mais on commence à y arriver. On a ramené une équipe de jeunes qui a passé toute la semaine ensemble en Métropole. (…) Pour eux, c’est une expérience afin qu’ils voient qu’elle serait leur vie s’ils faisaient le choix de traverser l’Atlantique et d’essayer de se lancer dans une carrière professionnelle. (…) À voir leurs regards et leurs sourires, ils sont émerveillés. ».

Florent Malouda était au cœur du tournoi Impulstar puisqu’il était le parrain de cette saison. L’occasion de nous expliquer le principe de ce tournoi qui prend de plus en plus d’ampleur et qui ne manque pas de soutien. « C’est une formule futsal, avec des équipes de cinq et deux remplaçants. C’est un concept autour du football urbain, ce sont les quartiers qui sont concernés. C’est une opportunité pour des jeunes de banlieue : un, pour se regrouper puis peut-être pour se faire remarquer parce qu’il y a des recruteurs et des amateurs de beau jeu. » Bien garni, le stade Pierre de Coubertin a vibré devant les gestes techniques de ces jeunes talents. Étant donné le succès de cette troisième édition, nul doute qu'il ne s'agira pas de la dernière...

Plus d'infos

Commentaires