Dortmund : la folle montée en puissance de Jamie Bynoe-Gittens

Par Victor Garlan
8 min.
Jamie Bynoe-Gittens @Maxppp

Décisif face à Mönchengladbach (4-2) en Bundesliga, récidiviste contre l’AC Milan en Ligue des champions (3-1) mardi soir, l’attaquant du Borussia Dortmund Jamie Bynoe-Gittens voit sa cote de popularité grimper en flèche outre-Rhin. Passé de l’ombre à la lumière, le prodige anglais candidate à une place de titulaire à l’heure où le BvB doit se frotter au Bayer Leverkusen.

Originaires du Royaume-Uni, ils sont plusieurs à avoir tenter l’expérience de s’engager en Allemagne pour s’aguerrir avant d’exploser aux yeux de l’Europe tout entière. Du côté du Borussia Dortmund, on peut se référer au parcours de Jadon Sancho. Tournant le dos à Manchester City en 2017, le Londonien a ensuite crevé l’écran avec les Marsupiaux avant de rebrousser chemin pour revenir trois ans plus tard dans le nord de l’Angleterre, cette fois-ci chez l’ennemi. Le cas de Jude Bellingham vient également à l’esprit. Le jeune pousse de Birmingham City, transféré à Dortmund contre 25 millions d’euros, a été vendu pour pratiquement 100 millions de plus par les pensionnaires du Westphalen Stadion l’été dernier au Real Madrid, et ce, après avoir été élu meilleur joueur du championnat d’Allemagne la saison dernière. Désormais, un énième compatriote pourrait leur emboîter le pas, en la personne de Jamie Bynoe-Gittens.

La suite après cette publicité

Jamie Bynoe-Gittens, bien plus qu’un supersub

Cantonné à un rôle de second couteau depuis le début de l’exercice en cours, le natif de Londres est passé de l’ombre à la lumière en l’espace de quelques semaines. Si Jamie Bynoe-Gittens se contentait, jusqu’ici de quelques miettes en fin de rencontre, il a débuté pour la seconde fois de la saison dans la peau d’un titulaire face au Borussia Mönchengladbach dans le cadre de la 12e journée, le week-end dernier. Battu par Stuttgart avant la fenêtre internationale de novembre, le Borussia Dortmund se devait de réagir pour rester au contact des premières places et du podium. Cependant, les hommes d’Edin Terzic ont très mal débuté la rencontre, menés par deux buts d’écarts au bout d’une demi-heure. C’est à ce moment précis que Jamie Bynoe-Gittens est sorti de sa boîte. En marge de la réduction de l’écart de Marcel Sabitzer, le virevoltant ailier anglais s’est mué en passeur décisif pour Niklas Füllkrug. Inspiré, il remise dans le bon tempo de la tête pour son coéquipier, idéalement placé dans la surface adverse. Enflammant la fin du premier acte, l’international Espoirs britannique voyait ses efforts être récompensés. À l’affût d’un ballon gratté dans les pieds adverses par Marco Reus, le joueur de 19 ans enchaînait d’une frappe limpide du droit pour donner l’avantage à son équipe qui ne sera, par la suite, jamais reprise par le Borussia M’Gladbach (4-2).

À lire AC Milan, PSG : Rafael Leão a fait son choix

Auréolé d’un but dans le cadre du «derby des Borussia», Jamie Bynoe-Gittens était reconduit dans le onze de départ d’Edin Terzic à l’occasion du choc opposant Dortmund à l’AC Milan comptant pour la 5e journée de Ligue des champions. Fidèle à ses convictions, le coach de 41 ans tentait un pari osé en optant pour un joueur comptant une poignée d’apparitions en Coupe d’Europe au détriment de Julian Brandt, Karim Adeyemi ou encore Giovanni Reyna qui disposent d’une certaine expérience à ce niveau. Mais à la vue du résultat final, son choix de l’entraîneur du BvB s’est avéré cohérent et judicieux. Après un départ timide en C1, ponctué par une défaite à Paris (2-0) et un nul face au club lombard (0-0), les ouailles du technicien germano-croate avaient l’opportunité de valide leur ticket pour le tour suivant en cas de victoire. Loin de sentir déstabiliser par la hauteur des événements, Jamie Bynoe-Gittens est parvenu à tirer son épingle en justifiant les attentes placées en lui par son entraîneur. Aligné sur l’aile gauche dans un 4-2-3-1, l’Anglais a fait énormément de mal par sa pointe de vitesse et son agilité technique à Davide Calabria qui commet l’irréparable à la 9e minute en provoquant un pénalty après avoir tenté de freiner son vis-à-vis. Puis, vint le tour de Malick Thiaw, qui, face aux accélérations tranchantes du prodige londonien, s’est blessé et a été contraint de quitter ses partenaires au retour des vestiaires. Impliqué sur l’ouverture du score des Marsupiaux, Jamie Bynoe-Gittens permet en seconde période à son équipe de reprendre les commandes de la rencontre. Plein axe, il parvient à se faire oublier par la défense lombarde pour conclure de l’intérieur du pied droit une action collective rudement menée par Marcel Sabitzer et Niklas Füllkrug (58e).

La suite après cette publicité

Une promesse pour l’avenir qui vaut son pesant d’or !

Ovationné par les quelques supporters du BvB parqués dans le virage visiteur de San Siro lors de sa sortie à la 66e minute de jeu - remplacé par Marius Wolf - le principal intéressé se souviendra longtemps de son voyage à Milan. «Pour moi, c’était le match parfait pour marquer ici, à San Siro. C’était tellement bon de célébrer après mon but. Marquer en Ligue des champions ? C’est un sentiment spécial que vous n’oublierez jamais de toute votre vie. D’une manière ou d’une autre, cela vous donne des ailes», concédait-il en zone mixte. Ainsi, l’attaquant du Borussia Dortmund, grand artisan du succès des siens de l’autre côté des Alpes, a ouvert son compteur dans la plus prestigieuse des compétitions à un moment crucial dans la campagne des Marsupiaux. À l’issue de la rencontre, son coéquipier sur le front de l’attaque des Jaune et Noir Niklas Füllkrug a eu des mots forts à son égard. «Il doit encore progresser dans la prise de décision. Mais il est toujours dangereux pour l’adversaire. Nous savons que nous n’avons pas à le soutenir individuellement. Un joueur comme ça dans l’équipe, ça vaut son pesant d’or et nous serons heureux s’il continue comme ça. Il sera encore meilleur lorsqu’il lèvera plus la tête pour voir la position exacte de ses partenaires», a déclaré l’ancien buteur du Werder Brême au moment de commenter les récentes performances de l’Anglais, des propos rapportés par Kicker.

En outre, Jamie Bynoe-Gittens a amplement saisi sa chance en profitant de la méforme actuelle de Karim Adeyemi, qui alimente les critiques depuis plusieurs semaines dans le Bas-Rhin. Avec l’Anglais, le BvB bénéficie dorénavant d’un ailier de métier vif et percutant, capable de rechercher la profondeur et de défier les latéraux adverses en un contre un. Il faut dire que depuis le début de saison, Edin Terzic n’a pas été en mesure de tirer la meilleure partie des couloirs. En proie à des difficultés dans ce secteur de jeu, le technicien germano-croate a eu tendance à bricoler et à opter pour Julian Brandt comme ailier de fortune alors que l’ex-joueur du Bayer Leverkusen évolue de préférence dans l’axe. Un choix par défaut compte tenu de la méforme actuelle de Karim Adeyemi. Au sortir d’une première saison en Allemagne mitigée (9 buts, 6 passes décisives en 32 matchs), l’ancien transfuge de Salzburg peine à confirmer les attentes placées en lui. Si Donyell Malen offre lui aussi une solution de rechange à ce poste dans ses bons jours, le Néerlandais est encore bien trop irrégulier. C’est dans cette perspective que Jamie Bynoe-Gittens apparaît comme l’homme providentiel. Nul doute que les supporters du BvB s’attendent à voir le Britannique faire parler la poudre à l’heure d’affronter le Bayer Leverkusen, dont la hype ne désenfle pas à mesure que les semaines s’égrènent.

La suite après cette publicité

De toute évidence, ce choc au sommet comptant pour la 13e journée de Bundesliga offre l’opportunité à la pépite anglaise de confirmer qu’il est un grand espoir en devenir et de tirer un trait définitif sur les pépins physiques à répétition. Débauché par Dortmund à l’académie de Manchester City en 2020, le Londonien a connu un début d’aventure particulier. Victime d’une déchirure des ligaments de la cheville, l’ex-Mancunien a vu sa progression être brutalement freinée. Une fois remis d’aplomb, l’ailier britannique a brillé sous les couleurs Borussia Dortmund, notamment en Youth League, comptabilisant 6 buts en 5 rencontres. Jamie Bynoe-Gittens a immédiatement tapé dans l’oeil de la direction du BvB qui s’est empressé de l’intégrer à l’équipe première en vue de poursuivre son apprentissage au plus haut niveau. La saison suivante, une gêne récurrente à l’épaule a eu raison de lui. Mais en dépit d’une longue indisponibilité, l’Anglais a persévéré pour gratter du temps. Accumulant 15 apparitions pour 3 buts à l’issue de l’exercice 2022-23. Absent à l’occasion de la préparation estivale, le Londonien a certes peu joué en début de saison, mais son faible temps de jeu ne l’a pas empêché de prolonger son contrat début octobre avec les Marsupiaux jusqu’en juin 2028. Et à en croire les propos tenus par Sébastian Kehl, c’est tout sauf le fruit du hasard. «Jamie (Bynoe-Gittens ndlr) est une promesse pour l’avenir. Un ailier qui a une vitesse énorme, qui est constamment à la recherche de situations en un contre un, qui peut les résoudre grâce à sa qualité technique, créer des occasions de marquer pour ses coéquipiers ou finir lui-même. Nous sommes convaincus que son développement est loin d’être terminé et nous sommes ravis que Jamie ait décidé de poursuivre un avenir à long terme au BvB plus tôt que prévu, malgré le grand intérêt manifesté par plusieurs grands clubs européens», a exprimé le directeur sportif des Rouge et Jaune à l’heure de renouveler son bail, début octobre. Ainsi, Jamie Bynoe-Gittens peut-il être le facteur X du Borussia Dortmund face à la séduisante équipe du Bayer Leverkusen ? Réponse dimanche à 17h30 au BayArena.

La suite après cette publicité

Fil info

La suite après cette publicité