Euro 2020 : toute l'Italie s'enflamme pour le retour de Marco Verratti

Titulaire contre le Pays de Galles (1-0, 3e journée du groupe A), Marco Verratti a enchanté l'Italie. Les quotidiens sont dithyrambiques au pays.

Marco Verratti et Gareth Bale au duel.
Marco Verratti et Gareth Bale au duel. ©Maxppp
La suite après cette publicité

Un plébiscite. L'Italie salue unanimement ce lundi la performance de Marco Verratti ce dimanche face au Pays de Galles (1-0, 3e journée du groupe A). Le milieu de terrain du Paris SG, passeur décisif pour Matteo Pessina, a réalisé une prestation de très grande classe, alors qu'il revenait à peine d'une longue absence sur blessure. Il est celui qui a touché le plus de ballons (136), réussi le plus de passes (103), créé le plus d'occasions (5) et tenté le plus de tacles (4) que n'importe quel autre joueur, rapporte Opta.

«Il était blessé ? Comme s’il jouait depuis un mois, au lieu de faire de la rééducation, il a pris l’Italie par la main et donne une leçon au milieu. Il obtient le coup franc et offre une passe décisive», lâche La Gazzetta dello Sport, qui lui a accordé un 7,5/10, la meilleure note côté azzurro. Le Corriere dello Sport monte même jusqu'à 8/10. «Il a envie de jouer après un arrêt de près de 40 jours et n’a pas voulu perdre de temps, vu la concurrence, pour retrouver sa place pour l’Euro. Il rayonne balle au pied, coud et invente. Il offre le but sur coup franc. Il démontre une condition physique insoupçonnée, tenant le terrain du début à la fin», peut-on lire dans les colonnes du quotidien sportif.

Quel casting au milieu !

Le Corriere della Sera, qui le crédite aussi d'un 7,5/10, souligne aussi l'importance du Gufetto dans l'entrejeu transalpin. «C’est une ressource indispensable (…) Il donne de la qualité dans la conservation, l’entente avec Jorginho, la force dans les duels, la personnalité. L’explosion de Locatelli lui a fait élever son niveau : il reste devant dans la hiérarchie», lance le journal, clairement enthousiasmé par un n° 6 qui «rend les autres meilleurs» autour de lui, notamment Jorginho, et peut «mettre le ballon où il veut».

La 41e sélection du natif de Pescara a donc déclenché une sacrée vague d'enthousiasme dans La Botte. À Roberto Mancini désormais de trancher pour constituer son onze de départ pour le 8e de finale à venir (contre le 2e du groupe C), avec cinq postulants pour trois places (Manuel Locatelli, Jorginho, Nicolo Barella, Mattia Pessina et donc Marco Verratti). Abondance de biens ne nuit pas.

Plus d'infos

Commentaires