L’ambitieux projet de Jean-Willy Ngoma pour réveiller Pandurii

Homme de défis, Jean-Willy Ngoma s'est fixé un nouveau challenge : remettre Pandurii Targu Jiu à sa place sur la scène du football roumain. Avec un projet basé sur la jeunesse africaine. Gros plan.

Jean-Willy Ngoma, ici à droite lors de sa présentation officielle à Pandurii
Jean-Willy Ngoma, ici à droite lors de sa présentation officielle à Pandurii ©Maxppp

De l'Europa League à la deuxième division roumaine. Pandurii Targu Jiu est passé de l'ombre à la lumière en l'espace de quelques saisons. Ce club historique végète aujourd'hui dans les bas-fonds du classement de Liga 2. Mais Jean-Willy Ngoma compte bien rapidement changer la donne. Officiellement nommé directeur sportif en charge du recrutement de l'écurie roumaine il y a quelques semaines, le jeune Belgo-Congolais, soutenu par un investisseur russe, entend réveiller ce géant, doté d'un stade flambant neuf de 20 000 places et de belles infrastructures. «L'idée est de remonter dans l'élite dès notre première saison au club. Les nouveaux dirigeants sont très ambitieux et ont placé leur confiance en moi. Il y a vraiment une grosse attente autour du club», nous a-t-il confié.

La suite après cette publicité

Pour ce faire, ce dernier compte renouveler un groupe marqué par une saison éprouvante (avant l’arrêt du championnat en raison de la pandémie de Covid-19, Pandurii était 19e et avant-dernier), avec notamment plusieurs jeunes joueurs africains à fort potentiel recrutés grâce au large réseau du dirigeant. On peut déjà citer Emmanuel Okeke (19 ans), central nigérian aux dents longues, et Joseph Oluwabusola (17 ans), portier nigérian prometteur, titulaire à une reprise lors du dernier Mondial U17 au Brésil en 2019. D'autres éléments ont déjà été présentés en vue de la saison prochaine. Parmi eux, on trouve notamment Steven-Rick Ruben Goma (19 ans).

Des paris à confirmer

Ce jeune espoir francilien, qui évoluait à l'US Roissy en U19 cette saison, était, selon nos informations, courtisé par des écuries transalpines comme le Hellas Vérone, Bologne ou Cagliari. Mais l'attaquant, après un essai fructueux et la visite des installations de Pandurii, s'est laissé convaincre par l'ambitieux projet roumain et un contrat professionnel. Il fera donc le grand saut, sans avoir froid aux yeux. «Je sais qu'il y aura des moments difficiles. Mais mon ambition est de marquer des buts pour poursuivre ma progression», a-t-il lâché lors de sa présentation officielle à la presse, début mars. Un pari sur l'avenir pour Ngoma, désormais de l'autre côté de la table des négociations.

L'ancien intermédiaire - il a dernièrement été l'un des acteurs des transferts de Yusuf Yazici à Lille et d'Odion Ighalo à Manchester United - sait ce qui l'attend. Accusé d'escroqueries il y a quelques années en Belgique, il entend se plonger corps et âme dans cette nouvelle aventure, passionnante et exigeante. « J'étais jeune, sans argent. Cependant, depuis quatre ans, je suis une personne différente. Je travaille honnêtement et j'essaie de faire mon travail correctement », nous a-t-il glissé, sûr de sa force et déterminé à réussir. «Je sais que je suis attendu. Je suis le premier Africain à un tel poste dans un club roumain. Je sais qu'il y a une grosse pression. On parle de la restructuration totale d'un club qui jouait encore l'Europe il y a quatre ans, ce n'est pas rien. Je veux accomplir de grandes choses, franchir un nouveau cap. C'est ce qui me motive, me passionne», a-t-il conclu. Pandurii en a déjà l'eau à la bouche !

Plus d'infos

Articles recommandés

Commentaires