Ligue 1 : l'AS Saint-Étienne terrasse Nîmes

Wahbi Khazri a ouvert la marque face à Nîmes.
Wahbi Khazri a ouvert la marque face à Nîmes. ©Maxppp

Crispée par l'enjeu dans ce match crucial pour le maintien, Nîmes est complétement passée à côté de sa première mi-temps. Trop agressifs, souvent loin du porteur de balle adverse, en retard sur leurs interventions défensives et auteurs de plusieurs pertes de balle dangereuses, les Crocos ont concédé une première action chaude, en laissant filer Miguel Trauco couloir gauche, qui a ensuite centré pour un Charles Abi, trop court de quelques centimètres (17e). Dans cette entame de match trop hachée et pauvre techniquement, Wahbi Khazri a surgi. Bénéficiant d'un bon travail d'Abi aux abords de la surface face à deux Nîmois passifs, le Tunisien a déclenché une frappe superbe qui a transpercé Reynet (1-0, 23e). Les Verts ont alors pris confiance en leur jeu, et le NO a de plus en plus balbutié son football, même si Koné deux fois de la tête, puis Zinedine Ferhat avec un enchaînement de classe (39e), ont fait peser un danger relatif sur le but stéphanois. Avant la pause, deux pertes de balles d'Andrés Cubas sur des jaillissements de Mahdi Camara (41, 42e) ont débouché sur une parade salvatrice de Reynet, puis un avertissement jaune orangé du Paraguayen.

La suite après cette publicité

Au retour des vestiaires, Ferhat a matérialisé le léger mieux des siens en alertant la curiosité du jour, Etienne Green, en jouant direct son coup franc (47e). Insuffisant. Bouanga a encore buté sur Reynet (50e), et un corner botté côté gauche par Adil Aouchiche, dévié par Birger Meling au premier poteau, est arrivé jusqu'à Harold Moukoudi au deuxième, dont la tête s'est heurtée à la barre (55e). Le couperet est tombé. Mahdi Camara a gratté un nouveau ballon dans l'entrejeu, et a servi Bouanga qui, pas attaqué pour un sou, a déclenché un tir limpide de loin, qui a laissé coi Reynet (2-0, 66e). Trois minutes plus tard, Nîmes a pensé sombrer pour de bon, avec un but acrobatique de Romain Hamouma (69e), marqué dans la foulée d'un arrêt décisif de Green (68e), mais le VAR l'a ressuscitée en annulant la réalisation pour une positon de hors-jeu. Dans le money time, une sortie de Green a été sanctionnée d'un penalty discutable (84e), mais la jeune pousse des Verts a effacé l'injustice en enlevant la tentative de Renaud Ripart (87e). Avec cette victoire à l'extérieur, l'ASSE fait le gros coup du bas de tableau en remontant à la quinzième place à l'occasion de cette 31e journée de Ligue 1, Nîmes reste dix-huitième.

Plus d'infos

Commentaires