Coupe du Monde 2022 : l'Argentine est complètement folle de Lionel Messi

Par Samuel Zemour - Léo Scalco
3 min.
Coupe du Monde 2022 : l'Argentine est complètement folle de Lionel Messi @Maxppp

L'Argentine a souffert face à l'Australie, mais les coéquipiers de Lionel se sont qualifiés pour la suite de la compétition après une victoire acquise au forceps (2-1). Le capitaine de l'Albiceleste a inscrit son premier but lors d'une phase à élimination directe d'une Coupe du Monde en ouvrant le score et en lançant sa sélection sur la route du succès.

La suite après cette publicité

L'Argentine est en quart de finale ! Après avoir disposé de l'Australie, malgré un baroud d'honneur des Socceroos qui a fait douter l'Albiceleste jusqu'à la fin de la rencontre, les Argentins retrouveront les Pays-Bas avec l'objectif de rejoindre le dernier carré de la compétition. Et si le collectif n'a pas complètement levé tous les doutes qui pèsent sur les épaules de Lionel Scaloni, le capitaine de l'Albiceleste, lui, a rayonné sur la rencontre.

Pour mieux comprendre l'influence de Lionel Messi sur le jeu de son équipe, revenons-en à ce huitième de finale disputé au stade Ahmad bin Ali de Doha. Comme bien souvent, c'est le Parisien qui a lancé la sélection argentine vers une victoire capitale. Le septuple Ballon d'Or était l'élément déclencheur de la rencontre. La Pulga a libéré les siens d'une frappe soudaine et imparable qui a trompé Mathew Rayan, le portier australien. Le numéro 10 argentin a inscrit à cette occasion son premier but lors d'une phase à élimination directe d'une Coupe du Monde pour son 1000e match en tant que professionnel. «C'était un match difficile, ils ont mis beaucoup de pression sur nous. Leo (Messi) a ouvert le jeu et ensuite, nous nous sommes améliorés», a d'ailleurs reconnu Lionel Scaloni, après le match.

À lire La fédération brésilienne pense à une aide psychologique pour sa sélection

Le facteur X de l'Albiceleste tout simplement

Présent en conférence de presse d'après-match, le génie argentin est revenu sur les difficultés qu'avaient rencontré ses coéquipiers et lui-même face à une valeureuse sélection australienne. «Beaucoup de bonheur d'avoir atteint un objectif de plus, d'avoir fait un pas de plus vers l'objectif. Nous n'avons pas eu beaucoup de temps de repos, nous étions inquiets à ce sujet parce que nous savions que ce serait un match très physique. Nous avons pu prendre l'avantage, marquer le second et contrôler le match. Ils ont marqué contre nous et nous ont rendu la tâche un peu difficile à la fin, mais c'est la Coupe du monde et c'est comme ça» a tout d'abord déclaré Lionel Messi.

La suite après cette publicité

Son coéquipier, Emiliano Martinez, s'est réjoui de participer à son premier Mondial au Qatar tout en rappelant que la Pulga avait un rôle prépondérant à jouer pour aider l'Albiceleste et tous ses supporters à croire en leur rêve : «c'est ma première Coupe du monde, j'essaie de faire du mieux que je peux. Nous aurons un grand adversaire qui sont les Pays-Bas, mais ils doivent aussi nous prendre en compte. Leo (Messi) fait avancer l'équipe quand nous avons besoin de lui et nous devons l'aider.» Une chose est sûre, il faudra un Lionel Messi des grands soirs pour affronter les Pays-Bas en quart de finale.

La suite après cette publicité
La suite après cette publicité

Fil info

La suite après cette publicité
La suite après cette publicité
La suite après cette publicité
La suite après cette publicité
La suite après cette publicité
La suite après cette publicité
La suite après cette publicité