Info FM, Kévin Soni : «je ne suis pas fermé à un retour en France»

La suite après cette publicité

Arrivé à Girona il y a deux ans, Kevin Soni est tombé sous le charme de l'Espagne. Un pays où il a pu découvrir une autre culture et un autre football. «Mon adaptation s'est bien passée sur le terrain avec mes coéquipiers. Entre le football espagnol et le football français, ça n'a rien à voir tactiquement. C'est un autre monde et un autre jeu. J'ai aussi changé de poste là-bas. J'ai joué attaquant de pointe alors que de base je suis milieu relayeur ou je joue sur le côté J'ai beaucoup appris mentalement. On travaille beaucoup avec la vidéo, ce qui est moins le cas en France où on travaille plus le physique (...) Aller dans un pays comme ça, avoir des hauts et des bas et pouvoir surmonter ça tout seul, ce n'est pas facile». Mais l'ancien joueur de Bordeaux a su rester positif, lui qui n'a pas vécu une année de tout repos.

«C'était ma deuxième année à Girona. J'ai fait une bonne saison dans l'ensemble. Je n'ai pas eu beaucoup de temps de jeu. Au total, j'ai dû jouer 5 matches en Liga. Au mois de janvier, il y a aussi eu une période où j'ai été blessé un mois. Ça a été le seul coup dur de ma saison. À part ça, j'ai été en sélection avec le Cameroun». Cet été 2019, cela pourrait bien bouger pour Kévin Soni, d'autant plus avec la descente de Girona en deuxième division. «Pour le moment, des clubs se renseignent, m'appellent et essayent d'en savoir plus sur ma situation. Il y a beaucoup de pistes, mais je n'ai pas pris de décision. C'est une bonne chose pour moi. Ça prouve que je n'ai pas rien fait». Quelques clubs espagnols, allemands et français se seraient renseignés à son sujet. Soni, lui n'exclut rien pour son avenir. «Je ne suis pas fermé à un retour en France. Je suis ouvert à tout. Si jamais il arrive un projet sportif intéressant, où je pourrais m'exprimer et avoir du temps de jeu, pourquoi pas. Que ce soit en France, en Italie ou ailleurs». Car le Camerounais a des choses à prouver. «J'ai une revanche à prendre. Je n'ai pas pu démontrer tout ce dont je suis capable. Aujourd'hui, quand les gens parlent de moi ils disent : "Kévin Soni est un joueur talentueux mais il n'a encore rien fait au haut niveau, il n'a pas encore prouvé". Avec du temps de jeu, je pourrais montrer ce dont je suis capable et faire parler de moi à l'international.»

Plus d'infos

Commentaires