Luis Henrique fait le bilan de ses premiers pas à l'OM

Arrivé sous l'ère Villas-Boas et peu épargné par le Portugais, le Brésilien revit sous les ordres de Jorge Sampaoli. Et cet après-midi, il est revenu sur ses premiers mois sur la Canebière.

Luis Henrique et Jorge Sampaoli a un entraînement de l'OM
Luis Henrique et Jorge Sampaoli a un entraînement de l'OM ©Maxppp
La suite après cette publicité

Lorsqu’il est arrivé à l’Olympique de Marseille en septembre 2020, Luis Henrique n’avait que 18 ans, mais il a été présenté comme un bel investissement sur l’avenir. Décrit par Pablo Longoria comme un crack en devenir, le Brésilien a toutefois vécu des débuts plutôt compliqués. Quelques semaines après son transfert en France, l’ancien pensionnaire de Botafogo s’était sans doute étouffé devant sa télévision lorsqu’André Villas-Boas, alors entraîneur de l’OM, avait publiquement indiqué que le club olympien s’était trompé en recrutant un joueur qui n’avait pas le profil d’un attaquant capable d’aider Marseille.

Depuis, AVB a été viré et Jorge Sampaoli l’a remplacé. Ce qui a tout changé pour Luis Henrique. Remis en selle par Nasser Larguet, le Brésilien a su séduire le bouillant Argentin. Auteur de quatre passes décisives en douze apparitions en championnat, le natif de João Pessoa en a délivré trois lors des quatre premiers matches de Sampaoli à la tête de l’OM. De quoi lui redonner le sourire. Car le numéro 11 olympien a confié cet après-midi en conférence de presse qu’il a traversé une période compliquée à son arrivée.

Des débuts très durs

« Au début, ç’a été très dur, parce que je n’avais jamais habité seul, mais grâce au club, je me suis mieux senti, j’étais plus tranquille pour m’entraîner l’esprit libéré. Je m’adapte chaque jour. Au début, je n’ai pas eu beaucoup d’opportunités, mais je me suis entraîné durement. Je savais que quand l’heure viendrait, je devais être prêt. Et c’est ce qu’il s’est passé. J’ai pu démontrer plus de choses. Je suis très content d’avoir plus de temps de jeu, de pouvoir aider l’équipe ». Heureux, Luis Henrique en a également profité pour préciser qu’il n’a jamais pensé à quitter le club, notamment en hiver.

« Non, pas du tout. Je suis parti en ayant confiance en mon travail. Je suis venu avec du courage, mais aussi avec de la joie de jouer pour mon premier club européen. Je suis de plus en plus motivé. Dès que je suis arrivé, j’étais très motivé pour gagner des matches. Je suis arrivé il n’y a pas très longtemps, je n’ai jamais pensé laisser l’OM aussi tôt ». Mieux dans ses bottes, le Brésilien ne pense désormais qu’à une chose : travailler d’arrache-pied pour satisfaire un coach qui lui donne sa chance et qui lui a surtout affecté un nouveau poste (celui de piston gauche dans le 3-5-2).

À l'aise à son nouveau poste

« Je me sens bien à mon nouveau poste. J’ai un peu de difficulté au marquage, mais ça viendra. C’est une nouvelle position pour moi, mais j’espère m’améliorer au fil du temps. C’est un très bon entraîneur, il nous aide et encourage beaucoup. Il a une manière très dure de nous entraîner, mais j’apprécie beaucoup son travail. C’est très dur dans l’intensité, mais j’aime beaucoup ce qu’il fait. C’est une expérience nouvelle pour moi. Il m’a dit de marquer plus, de mettre plus la pression. J’essaie de progresser dans ce domaine, surtout dans ma position d'attaquant quand je dois faire des un-contre-un. J’espère être meilleur, peu importe la position dans laquelle il me met ».

Prêt à enfiler le bleu de chauffe et boosté par ses récentes prestations, Luis Henrique sait aussi ce qu’il lui reste à faire pour conquérir une place régulière dans le onze type de Sampaoli. « Je dois avoir plus confiance en mon jeu. Être meilleur dans les un-contre-un, d’être adroit devant le but. Avec le temps, j’aurai plus de confiance. » C’est tout le mal qu’on lui souhaite.

Plus d'infos

Commentaires