Mercato PSG : l'Inter commence à trembler pour Milan Skriniar

L'Inter pourrait enfin accepter de vendre Milan Skriniar, que le PSG ne lâche pas depuis le début du mercato.

Milan Skriniar sous les couleurs de l'Inter Milan
Milan Skriniar sous les couleurs de l'Inter Milan ©Maxppp
La suite après cette publicité

Si cela ne tenait qu'à Luis Campos et à ses équipes, il y a bien longtemps que Milan Skriniar serait Parisien. Il aurait même probablement commencé la saison avec l'écurie francilienne face à Clermont ce week-end. Seulement, dans ce dossier, l'Inter ne se laisse pas faire, et a refusé les propositions parisiennes tour à tour.

Il faut dire que les Lombards résistent et ont déjà dit non à la proposition officielle parisienne de 50 millions d'euros révélée en exclusivité dans nos colonnes. Les Milanais souhaitent récupérer un pactole plus important, environnant les 70 millions d'euros, et ce même si le joueur est en fin de contrat dans un an. Et on le sait, Luis Campos ne veut pas surpayer cet été. Le PSG reste cependant confiant depuis le début dans ce dossier.

Zhang pourrait enfin dire oui

Selon les informations de la Gazzetta dello Sport ce lundi, le Paris Saint-Germain va revenir à la charge avec une nouvelle offre. La bonne ? C'est possible, puisque le média explique que cette fois, le président Steven Zhang pourrait l'accepter afin de renflouer les caisses du club. Un retournement de situation donc en quelque sorte, motivé par le besoin de vendre.

La publication au papier rose explique que Simone Inzaghi est particulièrement inquiet, tout comme c'est le cas des fans de l'Inter. Le tacticien italien le considère intouchable et ne veut absolument pas s'en séparer. Et ils ont raison d'être préoccupés, selon le média. Signe que l'hypothèse d'une vente du défenseur slovaque a pris de l'ampleur ces dernières heures. Ils risquent bel et bien de perdre le taulier de leur défense, et la direction sportive commencerait déjà à travailler sur un remplaçant d'après le média. Les deux clubs doivent encore s'entendre mais cette fois, la tendance semble plutôt positive pour les Parisiens.

Plus d'infos

Commentaires