PSG-Lens : les critiques de Leonardo sur Neymar et l'arbitrage relancent la polémique

Chahuté par la défense du RC Lens ce samedi après-midi (2-1, 35e journée de Ligue 1), Neymar a vu Leonardo prendre sa défense auprès du corps arbitral. Mais tout le monde ne partage pas l'avis du directeur sportif du Paris SG.

Neymar ici au sol lors de PSG-Lens
Neymar ici au sol lors de PSG-Lens ©Maxppp
La suite après cette publicité

Les couloirs du Parc des Princes ont été le théâtre d'un échange entre M. Jérôme Brisard, l'arbitre de Paris SG-RC Lens (2-1, 35e journée de Ligue 1) et le directeur sportif parisien Leonardo. Selon les informations de Canal +, ce dernier lui a reproché de ne pas assez protéger son compatriote Neymar (29 ans), plusieurs fois au sol pendant la première période face au marquage musclé des défenseurs des Sang-et-Or.

Une sortie qui relance la polémique autour du traitement réservé à la star brésilienne du PSG, souvent blessée depuis son arrivée au Paris SG, par ses adversaires en L1 et par les hommes en noir officiant sur la scène nationale. D'autant plus que se profile mardi à l'horizon l'un des matches les plus importants de la saison parisienne, face à Manchester City (demi-finale retour de Ligue des Champions). Et les réactions ne se sont pas faites attendre. Présent en conférence de presse, Jonathan Gradit, qui a mené la vie dure au n°10 des Rouge-et-Bleu, n'était pas franchement d'accord avec le dirigeant parisien.

Pochettino n'a pas voulu l'économiser

«Je ne suis pas forcément d'accord. Je trouve que l'arbitre aujourd'hui a été juste dans ces décisions. Je pense que c'est un arbitre qui écoute et qui échange avec les joueurs, ce qui est assez rare en Ligue 1 pour être souligné. Je ne suis pas sûr qu'il ne soit pas assez protégé. Au contraire, on sait qu'il a tendance à tomber dès qu'il y a une petite faute, l'arbitre siffle donc souvent pour lui. Je crois que c'est le joueur qui provoque le plus de fautes en L1. Je pense que ce n'est pas forcément justifié de dire ça», a répondu le central artésien.

De son côté, Mauricio Pochettino, coach du PSG, a expliqué pourquoi il n'avait pas sorti son homme fort plus tôt dans la partie, et ce, malgré les nombreuses fautes subies. «Neymar a été longtemps arrêté (pour blessure), il a besoin de temps de jeu, de rythme, et en plus, c'est un joueur qui récupère vite entre les matches. Il y a toujours un risque de prendre un coup ou autre. C'est du football. Il y a toujours un risque, que ce soit à la première ou à la dernière minute d'un match. Mais Ney a besoin de jouer pour offrir sa meilleure version», a lâché l'Argentin, plutôt détaché, là où Leonardo semblait remonté. Le débat est malgré tout relancé...

Plus d'infos

Commentaires