PSG : Herrera-Gueye, l'empire du milieu

Vainqueur de Montpellier 2-0 ce soir au Parc des Princes, le PSG enchaîne une 8e victoire en 8 matches depuis le début du championnat. Si tout n'a pas été parfait, le club de la capitale peut se satisfaire des performances d'Idrissa Gueye, buteur, et d'Ander Herrera, omniprésent sur la pelouse.

Idrissa Gueye, buteur contre Montpellier
Idrissa Gueye, buteur contre Montpellier ©Maxppp
La suite après cette publicité

Le PSG poursuit son sans-faute depuis le début de la saison. Vainqueur de Montpellier 2-0 ce samedi soir dans le cadre de la 8e journée de Ligue 1, le club francilien enchaîne un 8e succès de suite. Une magnifique série qui commence à rappeler celle de Thomas Tuchel durant ses débuts, lors de la saison 2017/2018 (14 victoires consécutives pour inaugurer en Ligue1). Pourtant, tout n'a pas été parfait contre le MHSC loin de là même mais deux hommes ont su tirer leur épingle du jeu. Idrissa Gueye et Ander Herrera.

Magnifique buteur d'une puissante frappe du gauche sous la barre d'Omlin (14e), l'international sénégalais a réalisé un travail considérable dans l'entrejeu, harcelant le porteur de balle avec vigueur. Outre son but, les statistiques parlent pour lui, entre 4 tacles réussis sur 5, 3 interceptions et deux autres frappes dont l'une aurait pu aller au fond sur l'intervention d'Omlin (58e). De quoi satisfaire Mauricio Pochettino en conférence de presse après la rencontre.

Pochettino n'est pas surpris

«Ça ne nous surprend pas mais c'est très bien que des milieux et des joueurs à d'autres positions que les joueurs offensifs puissent marquer. L'apport offensif de ces joueurs est très important et on le voit depuis quelques matches.» Olivier Dall'Oglio concédait lui que le danger pouvait venir de partout au PSG «Déjà, les attaquants, il faut les attraper. Là, ce sont les milieux qui se sont mis en valeur. Une frappe terrible, seul à 20 mètres face au but, c'est danger », reconnaissait le coach montpelliérain.

Le PSG avait un deuxième gouvernail au milieu de terrain avec la présence d'Ander Herrera. Auteur d'un début de saison déjà canon (4 buts), l'Espagnol aura lui été omniprésent, remportant 9 de ses 11 duels disputés (un record dans ce match), apportant également le surnombre devant et dans la surface en venant de derrière. Avec un Neymar inhabituellement maladroit, il aurait sans doute dû être crédité d'une passe décisive sur une superbe louche dans le dos de la défense héraultaise (72e).

3e match seulement où le PSG n'encaisse pas de but

Accompagné d'un Paredes un peu plus en retrait, le duo Gueye-Herrera a parfaitement fonctionné, protégeant l'axe de la défense, tout en régulant le jeu. Certes l'opposition n'a pas été des plus véhémentes ce soir au Parc des Princes mais il faut tout de même souligner que le PSG n'a pas pris de but ce soir. C'est seulement la 3e fois que cela arrive cette saison en 10 rencontres toutes compétitions confondues. Ce n'est sans doute pas un hasard.

Plus d'infos

Commentaires