FC Barcelone : Josep Maria Bartomeu sort du silence après les révélations de l'audit financier

Président du FC Barcelone de 2014 à 2020, Josep Maria Bartomeu est aujourd'hui désigné comme le premier responsable des problèmes financiers du club. Mais l'ancien boss des Blaugranas a tenu à rétablir la vérité.

Josep Maria Bartomeu lors d'une conférence de presse à Barcelone
Josep Maria Bartomeu lors d'une conférence de presse à Barcelone ©Maxppp
La suite après cette publicité

S'il y a bien un club qui a souffert de la crise économique liée à la pandémie de Covid-19, c'est bel et bien le FC Barcelone. Le club catalan, qui a vécu un été très agité avec le départ de Lionel Messi ou encore le prêt d'Antoine Griezmman à l'Atlético de Madrid, est dans une situation financière très compliquée. Avec une masse salariale trop imposante, les dirigeants blaugranas n'ont justement pas pu faire prolonger «La Pulga», la Liga ayant toujours un œil sur ce point. Mais pour éclaircir ce problème, la nouvelle direction du Barça, emmenée par le président Joan Laporta, avait demandé un audit financier.

Les chiffes complets ont alors été dévoilé la semaine dernière et ces derniers étaient accablants. « On a le sentiment que lorsque les joueurs ont signé, ils ne savaient pas s'ils pouvaient l'être, comme dans le cas de Griezmann, avec qui ils sont allés chercher un crédit de 85 millions d'euros pour couvrir le coût. Ou celui de Coutinho, avec 16,6 millions de plus de coût financier. Avec l'augmentation de la dette, nous devons ajouter d'autres engagements et divers passifs assumés par le club, qui augmentent de 1,3 milliard d'euros le passif au 31 mars 2021 », avait par exemple lâché le directeur général Ferran Reverter, chargeant ainsi indirectement l'ancienne direction de Josep Maria Bartomeu.

Une gestion «sérieuse et responsable»

Président du FC Barcelone de 2014 à 2020, ce dernier a vivement été critiqué après son départ pour avoir laissé le club dans de sales draps au niveau financier. Mais presque un an après son départ, Josep Maria Bartomeu a décidé de sortir du silence dans des entretiens accordés à Sport et Mundo Deportivo à paraître ce vendredi de l'autre côté des Pyrénées. Et l'ancien boss du Barça a été clair : pour lui, tout a été fait avec sérieux et rigueur, et le coronavirus a changé beaucoup de chose en 2020. «La gestion a-t-elle été désastreuse ? Je sais que c'est une expression que l'on brandit, mais elle a été très sérieuse et responsable, rigoureuse, avec un projet et un plan stratégique qui a été établi avant tout en 2015», a-t-il d'abord lancé à MD avant d'enchaîner.

«La gestion sportive et l'ensemble du projet patrimonial, économique, social, etc. étaient la priorité. Nous avons fait beaucoup de projets, nous sommes le conseil d'administration qui a été le plus actif, mais à partir de mars 2020, cette gestion sérieuse et rigoureuse a été coupée par l'apparition de la pandémie, qui a réduit drastiquement les revenus. Et à partir de là, nous avons subi une réduction très importante», a lâché Josep Maria Bartomeu qui a parlé de 225 millions d'euros de pertes à cause du Covid-19 auprès de l'autre quotidien catalan.

«Cela n'a pas été désastreux»

Relancé sur le sujet, l'ancien président du FCB a poursuivi ses justifications : «le club a commencé à souffrir, aussi parce que nous étions dans les limites salariales de l'UEFA. Nous avions donc peu de marge de manœuvre pour prévoir cette situation, mais ce n'était pas une mauvaise gestion. Nous avons essayé de rivaliser avec les équipes de Premier League, qui étaient très fortes. Ces années-là, nous avons doublé nos revenus et atteint près de 1 000 millions, ce qui nous a permis de dépenser davantage pour les équipes masculines et féminines de football, de basket-ball, de handball, de futsal et de roller hockey, et d'avoir des équipes compétitives qui ont remporté de nombreux titres au fil des ans.»

Pour finir, Josep Maria Bartomeu a expliqué que certaines instances ont déjà prouvé que sa gestion n'était pas si cataclysmique. «Cela n'a pas été désastreux. Je ne le dis pas moi-même. LaLiga, l'UEFA dans son Fair Play financier et les auditeurs le disent. Les bénéfices ont été de l'ordre de 185 millions d'euros. C'est une bonne gestion. Le magazine Forbes a déclaré qu'en 2020, le Barça était le club le plus précieux du monde», a conclu le dirigeant espagnol aujourd'hui âgé de 58 ans. Pas sûr cependant que Joan Laporta et ses équipes soient d'accord avec ça...

Plus d'infos

Commentaires