Équipe de France : William Saliba continue de donner des maux de tête à Didier Deschamps

Par Aurélien Macedo
3 min.
William Saliba avec l'équipe de France @Maxppp

Excellent cette saison avec Arsenal, William Saliba arrive en équipe de France avec un autre costume. Devancé par Dayot Upamecano et Ibrahima Konaté dans la hiérarchie en défense centrale, le Gunners continue de marquer des points et aura un rôle à jouer dans l’Euro 2024.

William Saliba et l’équipe de France, une relation qui a eu du mal à démarrer. Appelé avec les Bleus depuis le mars 2022 et une première cape le 25 mars contre la Côte d’Ivoire (2-1), le natif de Bondy a eu du mal à se faire sa place. Dans le groupe à chaque fois (hors blessure), il n’a pas vraiment convaincu jusqu’à présent et lors de la Coupe du monde 2022, il n’avait disputé que 27 minutes de jeu. Malgré la retraite internationale de Raphaël Varane, c’est Dayot Upamecano et Ibrahima Konaté qui ont une longueur d’avance.

La suite après cette publicité

Pourtant, la dynamique en club est bien différente. Le premier est devenu remplaçant au Bayern Munich et le club allemand n’est pas fermé à son départ. Pour le second, sa fin de saison a aussi été difficile à Liverpool où il a perdu sa place au profit de Jarell Quansah pour des raisons physiques notamment. William Saliba reste néanmoins troisième dans la hiérarchie à ce poste malgré une meilleure forme récente. Pour autant, il faut convaincre Didier Deschamps et ce dernier avait été plutôt sévère avec l’ancien Stéphanois en mars dernier avant sa titularisation plutôt solide contre le Chili (3-2).

À lire EdF : Didier Deschamps annonce une intervention chirurgicale pour Mbappé

William Saliba première alternative à Dayot Upamecano et Ibrahima Konaté

«Il fait une bonne saison. Il fait aussi des choses qui me plaisent moins. En équipe de France, il a un temps de jeu réduit, mais quand il a joué ça ne s’est pas forcément bien passé. La hiérarchie ne lui est pas favorable pour l’instant. Mais il est là. Dayot avait eu du temps de jeu que peut-être William a moins eu. Sur certains joueurs, je fais en sorte d’insister, parce que ça peut être de la confiance ou des petits blocages qui peuvent basculer. Certains n’ont pas ce souci, d’autres mettent un petit temps. William a eu un temps de jeu réduit, donc ça ne va pas dans le sens d’avoir une grande sérénité», avait ainsi expliqué le sélectionneur des Bleus.

La suite après cette publicité

Convoqué pour l’Euro 2024 et entré à la pause contre le Luxembourg (3-0) pour remplacer Dayot Upamecano, il avait livré une belle copie pour son premier match de préparation avec les Bleus. Titulaire contre le Canada (0-0) dans un match assez moyen des Tricolores, il a encore été satisfaisant en défense aux côtés de Dayot Upamecano. Partageant le temps de jeu avec ce dernier et Ibrahima Konaté, William Saliba joue plus et s’installe véritablement comme la première alternative du duo titulaire de l’équipe de France. De quoi espérer plus ?

Didier Deschamps ne ferme pas la porte en tout cas et considère le joueur comme une alternative crédible à ce poste. «William sort d’une grosse saison, il a montré beaucoup de solidité. C’est important pour moi d’avoir des options différentes. On ne sait jamais, si on n’est pas confrontés à des situations qu’on n’a pas connues», a ainsi déclaré le champion du monde 1998 et 2018. Une première victoire pour William Saliba qui entend jouer son rôle de trouble-fête dans la hiérarchie des défenseurs centraux tricolores.

La suite après cette publicité

Fil info

La suite après cette publicité