PSG : l’attitude de Luis Campos fait jaser

Par Aurélien Léger-Moëc
2 min.
 CHRISTOPHE GALTIER / LUIS CAMPOS @Maxppp

Le comportement de Luis Campos lors de PSG-LOSC suscite beaucoup de commentaires depuis hier. A-t-il sapé l’autorité de Christiophe Galtier en venant interférer au bord de la pelouse, ou a-t-il juste fait preuve d’une trop grande nervosité ? À l’étranger, on se moque de ce nouvel épisode ridicule…

Le PSG a le mérite d’inventer de nouveaux scénarios, saison après saison, pour renouveler une forme de crise permanente. Tous les entraîneurs et directeurs sportifs ont eu droit à leur lot de critiques, après avoir été encensés initialement. Et Luis Campos n’y coupe pas. Son recrutement est pointé du doigt, comme son incapacité actuelle à redresser la barre, en soutien de l’entraîneur qu’il a choisi, Christophe Galtier.

La suite après cette publicité

Et la pression inhérente à un poste à responsabilités au PSG le fait visiblement craquer. Comment interpréter autrement les scènes ahurissantes vues lors de PSG-Lille (4-3) dimanche après-midi ? Furieux, le conseiller football de Nasser Al-Khelaïfi, telle était la dénomination officielle de son rôle au PSG, est descendu au bord de la pelouse durant le dernier quart d’heure, pour se plaindre principalement de l’arbitrage. Le penalty accordé aux Lillois pour un tirage de maillot, léger, de Marco Verratti, a provoqué la colère du Portugais, qui n’a cessé de contester chaque décision de M. Delajod. Mais a-t-il outrepassé sa fonction ? Et comment Galtier a-t-il vécu la chose ?

À lire Barça-PSG : Christophe Dugarry lance un avertissement à Kylian Mbappé

Le "grand cirque du PSG"

« Je suis devant lui, donc je ne vois pas derrière. Évidemment qu’il y a des images qui circulent. Luis est un passionné, un compétiteur. Et ça dénote une grande envie de réussir de manière collective. Luis fait partie de l’encadrement technique et sportif, ça ne me pose aucun problème puisqu’il n’y a pas d’intervention sur un plan technico-tactique. Il y a la passion », a lancé Galtier en conférence de presse. Galtier sait ce qu’il doit à son compère, qui l’a placé sur le banc. On l’imagine mal condamner l’attitude de Campos, même si ce dernier n’a pas donné de consignes aux joueurs. « Sa présence a forcément impacté l’autorité du coach », écrit L’Equipe dans son édition du jour.

La suite après cette publicité

À l’étranger aussi, la scène fait bondir. « Le grand cirque du PSG », cingle le média allemand Sport1. Le journal espagnol Marca fait lui dans le sensationnalisme. « La folie au PSG ! Les spectateurs à la télé et dans le stade n’en croyaient pas leurs yeux. Le Portugais était complètement hors de lui et a commencé à donner des ordres pour remplacer un Galtier qui avait été relevé de ses fonctions ». Le quotidien As évoque de son côté « un comportement que beaucoup ne peuvent pas expliquer », pendant que le Daily Mirror se moque du « soap opéra hebdomadaire du PSG ». Si la rencontre s’est finalement achevée sur une victoire acquise à l’arrachée, l’image laissée par le club parisien est désolante, et démontre le manque de sérénité ambiant.

La suite après cette publicité

Fil info

La suite après cette publicité