Tirage Ligue Europa : la réaction de Peter Bosz et l'OL

Après avoir éliminé le FC Porto hier, l'Olympique Lyonnais va devoir passer l'obstacle West Ham lors des quarts de finale de l'Europa League.

Peter Bosz lors d'un entraînement de l'OL
Peter Bosz lors d'un entraînement de l'OL ©Maxppp
La suite après cette publicité

Une table pour huit. Hier soir, l'Olympique Lyonnais a validé sa place pour les quarts de finale de l'UEFA Europa League après avoir éliminé le FC Porto (victoire 1-0 à l'aller, 1-1 au retour). Une belle performance de la part des Rhodaniens qui attendaient donc de savoir quelle serait la suite du menu en C3. Il y avait du choix puisqu'ils pouvaient tomber sur l'Atalanta Bergame, le FC Barcelone, le Sporting Braga, les Glasgow Rangers, le RB Leipzig, l'Eintracht Francfort ou West Ham.

West Ham au menu

Et les Lyonnais, derniers représentants français dans cette compétition, n'ont pas dû patienter très longtemps puisque le tirage au sort a eu lieu ce vendredi en début d'après-midi à Nyon en Suisse. L'Olympique Lyonnais n'a pas hérité du plus gros morceau. Mais le club français affrontera West Ham. Le match aller aura lieu le 7 avril à Londres. Le retour, lui, se tiendra le 14 avril au Groupama Stadium.

Si les Gones venaient à se qualifier, ils croiseraient le fer avec le vainqueur du duel Eintracht Francfort-FC Barcelone en demi-finale. Après le tirage au sort, Peter Bosz a livré ses premières impressions en conférence de presse. «C'est une bonne équipe. Mais il n'y a que des bonnes équipes en quart de finale. Donc on va à Londres. Ça fait pas mal de temps que je les ai vu jouer pendant 90 minutes face à Arsenal. C'était un bon match. Quand tu es sixième en Premier League, c'est pas mal. Nous, on est dixièmes en L1».

Bosz se méfie mais...

Il a ensuite ajouté : «j'ai travaillé avec Yarmolenko à Dortmund et, le reste, on va regarder d'un peu plus près. On a le temps pour West Ham». Mais l'OL est sûr de ses forces. «Quand vous voyez tous les matches qu'on a joués en Europe, on fait six victoires et deux nuls, c'est que vous faites un bon parcours. Ce n'est pas depuis hier (jeudi) soir qu'il y a un élan». Enfin, il a profité de cette conférence de presse pour pousser un petit coup de gueule.

«Je pense que toutes les équipes veulent jouer en coupe d'Europe. Donc quand vous voulez jouer en Europe, c'est que vous voulez aller le plus loin possible. On arrive en avril, on veut être au rendez-vous aussi en mai. C'est bien de jouer deux matches, même si en Ligue 1, on pense de façon différente. J'ai vu à la télé dix minutes avant le coup d'envoi qu'on allait jouer à Strasbourg à 13 heures. Je ne comprends pas du tout. Ça fait deux fois déjà cette saison. Je ne comprends pas pourquoi on ne joue pas à 21 heures, mais je suis Hollandais. Il faut jouer à une heure, on va jouer à une heure». Le message est passé !

Plus d'infos

Commentaires