Ligue 2 : Toulouse ne s'arrête plus, Sochaux dauphin provisoire des Pitchouns

Ado Onaiwu célèbre son but avec Nathan Ngoumou
Ado Onaiwu célèbre son but avec Nathan Ngoumou ©Maxppp

En ouverture de la huitième journée de Ligue 2, deux rencontres étaient programmées ce samedi à 15 heures avant le traditionnel multiplex de 19 heures. Solide leader du championnat avec 17 points au compteur, Toulouse recevait Grenoble, 14ème au coup d'envoi, au Stadium Municipal. Dans le même temps, une affiche prometteuse opposait Sochaux (6e) au Paris FC (4e), deux équipes en forme depuis le début de la saison. En Haute-Garonne, la formation dirigée par Philippe Montanier se présentait donc en 4-3-3 avec la première titularisation de Denis Genreau sur le front de l'attaque et espérait bien poursuivre sa série d'invincibilité. De son côté, le GF38, irrégulier depuis la reprise, restait tout de même sur une victoire face à Nîmes lors de la précédente journée (2-1). Pour ce match, Maurizio Jacobacci laissait son 4-5-1 et optait pour un 5-3-2 afin de canaliser, au mieux, les offensives toulousaines.

La suite après cette publicité

Le récital offensif des Pitchouns !

Dès l'entame de la rencontre, Grenoble affichait d'ailleurs ses ambitions avec un bloc bas et des lignes resserrées mais c'est bien le GF38 qui se procurait la première occasion chaude. Sur une belle frappe du gauche, Henen était proche de tromper le portier toulousain (5e). Maître des débats, le Téfécé rentrait progressivement dans sa partie par l'intermédiaire de Healey (10e) puis van den Boomen (19e). Une domination finalement concrétisée quelques instants plus tard. Idéalement servi par Genreau dans le dos de la défense, Healey devançait la défense de Grenoble avant d'ajuster Maubleu (1-0, 23e) pour signer son 4ème but de la saison. Avec cette passe décisive pour Healey, Genreau devenait par ailleurs le 1er joueur australien à être impliqué sur un but en L2. Et les Pitchouns ne s'arrêtaient pas là.

Peu après la demi-heure de jeu, Onaiwu, auteur d'un festival dans la surface grenobloise, crucifiait Maubleu d'une frappe du gauche pour faire le break (2-0, 35e). Au retour des vestiaires, les Violets affichaient les mêmes ambitions offensives et Onaiwu, à la réception d'un centre parfait de Dejaegere, s'offrait un doublé (3-0, 46e). Et si Maubleu repoussait miraculeusement la tentative à bout portant de Begraoui (70e), Ngoumou, décalé sur le côté droit, parachevait le festival offensif des Violets d'une frappe croisée imparable (4-0, 71e). Affichant une belle maitrise collective, les coéquipiers de Spierings se faisaient, malgré tout, surprendre à dix minutes du terme sur une très belle tête d'Anani (4-1, 78e). Toujours invaincu en L2, le Téfécé signe une sixième victoire cette saison (4-1) avant de se déplacer sur la pelouse de Dunkerque à l'occasion de la 9ème journée de L2, mardi prochain.

Dauphins provisoire, les Lionceaux enchaînent

Dans l'autre rencontre de 15 heures, les hommes d'Omar Daf, qui restaient sur deux victoires consécutives face à Dunkerque (1-0) et Grenoble (1-0), se présentaient en 4-5-1 au stade Bonal avec la présence de l'ancien Lyonnais Aldo Kalulu à la pointe de l'attaque. Même système tactique pour la formation dirigée par Thierry Laurey qui devait relever la tête après deux revers d'affilée contre Guingamp (0-1) et l'AC Ajaccio (0-1). Auteurs d'une bonne entame de match, les Sochaliens concrétisaient leur domination par l'intermédiaire de Kalulu (1-0, 10e). Dans la foulée, les Lionceaux auraient pu enfoncer le clou mais, idéalement servi par Weissbeck, Tioune voyait son but refusé pour une position de hors-jeu (21e).

Trop maladroit, le Péfécé ne parvenait pas à inquiéter l'arrière-garde sochalienne. Au retour des vestiaires, les Parisiens, sous les yeux de Mécha Bazdarevic, présent en tribune, se montraient toujours autant en difficulté malgré les différents changements effectués sur la ligne offensive. Solide défensivement, les coéquipiers du capitaine Weissbeck allaient finalement conforter leur succès en toute fin de match. En contre-attaque, Ndiaye, bien servi par Ambri, voyait sa frappe détournée par Chergui avant de rebondir sur le malheureux Bernauer qui marquait contre son camp (2-0, 86e). Avec cette troisième victoire consécutive (2-0), les Sochaliens remontent provisoirement à la deuxième place du championnat avant un déplacement, mardi prochain, sur la pelouse de Guingamp.

Le classement complet de la Ligue 2

Les compositions officielles au coup d'envoi

Le XI de Toulouse

Le XI de Grenoble

Le XI de Sochaux

Le XI du Paris FC

Plus d'infos

Commentaires