PSG : Layvin Kurzawa règle ses comptes après son départ

Par Samuel Zemour
3 min.
Layvin Kurzawa avec le PSG. @Maxppp

Parti du Paris Saint-Germain, Layvin Kurzawa s’est exprimé sur son avenir et a réglé ses comptes avec la France, notamment en raison des critiques très violentes subies.

Après neuf ans au Paris Saint-Germain, dont deux dernières années où il a été mis à l’écart et n’a disputé que deux rencontres en deux saisons, toutes compétitions confondues, Layvin Kurzawa (31 ans) a annoncé son départ du Paris Saint-Germain en fin de saison dernière. La fin d’une ère pour l’international français (13 sélections) qui avait été très bon lors de ses premières années, avant de progressivement disparaitre face à la concurrence.

La suite après cette publicité

«Le PSG ne m’a pas respecté»

Souvent critiqué et peu épargné par les supporters parisiens, l’ex-Monégasque s’est expliqué sur sa situation au micro du Média Carré et a notamment avoué que les critiques le blessaient souvent, lui et ses proches. Mais aujourd’hui libre de tout contrat après avoir quitté un club dont il est fier d’avoir fait partie, le latéral gauche admet que sa relation avec le PSG n’a pas toujours été parfaite, mais préfère oublier et se sent prêt à disputer un nouveau challenge.

À lire Le PSG fixe un prix de départ surprenant pour Xavi Simons

«Même si je peux comprendre qu’on me mette à la cave, il faut avoir un respect de l’homme. Pour moi, ils ne l’ont pas eu à certains moments. J’aurais pu faire la gueule, mais je ne suis pas arrivé à ce stade. Cela montre l’homme que je suis devenu. Je ne l’ai pas très bien vécu. Les joueurs, eux-mêmes, ne comprenaient pas. Quand on te fait sortir de l’entraînement face à des jeunes de 16 ans, on ne se sent pas respectés (…) À Paris, on voulait me vendre rapidement, mais mes agents m’ont dit de ne pas m’inquiéter, que les offres allaient venir. J’ai des offres, des intérêts fermes et concrets», a-t-il d’abord expliqué.

La suite après cette publicité

Layvin Kurzawa fait une croix sur la France, mais…

Avant d’avouer avoir des discussions concrètes avec plusieurs clubs, mais qu’une continuation en France était maintenant devenue impossible après l’avalanche de critiques qu’il a subi. «J’ai discuté avec les deux clubs de Séville, c’est deux clubs qui m’attirent. Beaucoup de clubs français se sont approchés de moi, mais la France, pour moi, j’ai vraiment mis une croix dessus. Je sais l’image qu’on a de moi en France. Je pense qu’on a l’image de moi d’un mauvais garçon (…) Je ne suis pas moche non plus, il faut le dire. Quand tu as de l’argent, que tu n’es pas moche, que tu joues au football, en France, ils n’aiment pas», a-t-il lâché.

Cependant, Layvin Kurzawa a confirmé un intérêt de Monaco, seul club de Ligue 1 qui pourrait l’intéresser. «Monaco, c’est différent, c’est mon club formateur. Monaco, cela donne envie. En espérant que cela avance dans le bon sens, c’est quelque chose qui m’intéresse. Cela fait plus d’un an que je n’ai pas joué, j’ai tellement envie de reprendre du plaisir». Le message est passé pour son club formateur, alors que l’ex-Parisien a confirmé un intérêt d’un club de Premier League et de quelques clubs exotiques, en toute franchise.

La suite après cette publicité

Fil info

La suite après cette publicité