PSG : les transferts de Verratti et Draxler au Qatar font jaser à l’étranger

Par Max Franco Sanchez
2 min.
PSG : les transferts de Verratti et Draxler au Qatar font jaser à l’étranger @Maxppp

Le PSG va toucher 70 M€ grâce à la vente de deux joueurs indésirables au Qatar. Et chez nos voisins européens, ça ne passe pas inaperçu.

La suite après cette publicité

Le Qatar a bien dépanné le PSG cet été. Ces dernières semaines, le PSG a ainsi vendu Marco Verratti à Al-Arabi pour 50 millions d’euros, alors que ce même club avait déjà recruté Abdou Diallo pour 15 millions d’euros plus tôt cet été. Et ce n’est pas terminé, puisque dans les prochaines heures, Al-Ahli (à ne pas confondre avec le club saoudien) va officialiser la signature de Julian Draxler.

La vente de l’international allemand devrait elle rapporter 20 millions d’euros au champion de France en titre. Au total, le PSG aura donc récupéré 85 millions d’euros grâce aux clubs du championnat qatari, et forcément, ça pose quelques questions. Même si, dans un article publié par Le Parisien la semaine dernière, le PSG se défendait de tout conflit d’intérêt et expliquait que QSI n’était pas propriétaire d’Al-Arabi, ça passe mal en Europe. Surtout quand on sait que c’est Antero Henrique, ancien dirigeant parisien et proche de NAK, qui est derrière ces transferts.

À lire PSG - OM : Amélie Oudéa-Castéra exige des sanctions individuelles

Le Qatar a-t-il triché ?

Ce week-end, le média espagnol Sport publie un article assez à charge. « Le PSG, une nouvelle tricherie comptable ? », s’interroge ainsi le média. « Historiquement, les clubs appartenant à des états ont utilisé des accords de sponsoring pour faire grandir leurs revenus avec des prix hors du marché. […] Ce qu’on avait pas vu venir, c’est que ces clubs utilisent maintenant les transferts pour s’adapter au fair-play financier. Plusieurs clubs du Qatar, émirat qui contrôle le club parisien, ont payé 35 millions d’euros pour des indésirables et 45 millions d’euros pour Marco Verratti », peut-on lire.

La suite après cette publicité

« Sinon, on peut aussi faire comme la France, qui ne contrôle pas le PSG alors qu’ils vendent Marco Verratti au Qatar pour plus de 40 millions d’euros, ou je ne sais pas combien. On peut faire ça aussi, trouver un pays satellite qui nous achète des joueurs pour faire de gros bénéfices et ainsi ensuite acheter tous les joueurs que nous voulons. C’est ça le système que nous souhaitons ? Je ne crois pas », avait par exemple lancé Javier Tebas, président de la Liga, plus tôt ce week-end. Le message est passé.

La suite après cette publicité

Fil info

La suite après cette publicité