FC Barcelone : le début de saison galère de Pedri

Révélation de la dernière saison, Pedri avait éclaboussé le FC Barcelone, l'Espagne et même l'Europe de son talent. Précieux au sein du milieu catalan l'an dernier, il avait réalisé une longue saison avec une demi-finale de l'Euro 2020 et la finale des Jeux Olympiques au cours du même été. Cependant, la situation est différente depuis quelques semaines car Pedri est en train de vivre le contre-coup de sa surutilisation.

Pedri avec le maillot du FC Barcelone
Pedri avec le maillot du FC Barcelone ©Maxppp
La suite après cette publicité

Cette image résonne comme un symbole de la saison 2020/2021. Au Jeux Olympiques avec l'Espagne, le jeune talent de 18 ans apparaît fatigué avec des cernes au point qu'on lui donnerait presque dix ans de plus. Révélation de la dernière saison où il est devenu d'un jeune prometteur arrivé de Las Palmas à une certitude du FC Barcelone, Pedri a enchaîné. Auteur de 73 rencontres l'an dernier soit 52 matches avec le club catalan (3526 minutes), 10 avec l'Espagne (842 minutes), 7 avec l'Espagne Olympique (582 minutes) et 4 avec l'Espagne U21 (167 minutes), Pedri a disputé pas moins de 5117 minutes sur l'ensemble de la saison et la pré-saison 2020/2021 avec le FC Barcelone où il a brillé n'est pas comptabilisé. Devenu important et même crucial dans le jeu des Blaugranas et de la Roja, Pedri n'a pas connu de vacances et a même voulu poursuivre sur ce rythme effréné.

Titulaire pour la reprise de la Liga le 15 août contre la Real Sociedad (victoire 4-2) alors qu'il était au Japon pour affronter le Brésil huit jours plus tôt, Pedri a disputé les 90 minutes de la rencontre. Refusant de prendre des vacances et voulant jouer tous les matches possibles, le milieu espagnol réalisait même une copie intéressante contre les Basques. Titulaire aussi contre Bilbao (1-1) lors du match suivant, il sera cette fois remplacé à l'heure de jeu. Depuis, il n'a plus rejoué en Liga et s'est offert deux titularisations contre le Bayern Munich et Benfica lors des deux défaites cinglantes sur le score de 3-0. Victime d'une lésion musculaire dans le quadriceps de la cuisse gauche après le match contre les Bavarois, il est revenu contre les Portugais pour se blesser de nouveau. Un enchaînement de pépins qui dure depuis son dernier match contre Benfica le 29 septembre dernier.

Pedri absent encore un petit moment

Depuis un mois, Pedri a donc loupé le Final Four de Ligue des Nations avec l'Espagne (2 matches), le match de Ligue des Champions remporté contre le Dynamo Kiev (1-0) et trois matches de Liga (Atlético de Madrid, Valence et Real Madrid). Manquant le Clàsico dernier match en date du FC Barcelone, il ne sera déjà pas du voyage pour défier demain le Rayo Vallecano. Traînant la même blessure depuis quelques semaines, il ne devrait pas jouer avant la trêve internationale de novembre. Récemment blindé jusqu'en 2026 par le FC Barcelone, Pedri connaît un premier coup d'arrêt dans sa carrière et il n'en est pas responsable (même s'il a toujours poussé pour jouer). Il y a deux semaines, il faisait d'ailleurs le point sur son état physique au moment de sa prolongation : «je ne fixe aucune date limite pour revenir. Il faut bien récupérer pour se remettre sur la touche. Ça n'a rien à voir avec la saison dernière, c'est vrai que j'ai joué beaucoup de matches mais une blessure peut arriver à tout moment, j'ai eu un peu de malchance.»

Une malchance quelque peu provoquée par son utilisation bien trop fréquente de la saison dernière. Aujourd'hui, Ronald Koeman a fait le point sur l'état de ses troupes en conférence de presse et a abordé le cas Pedri. «La rechute de Pedri ? Un entraîneur parle aux médecins, aux kinés... et un entraîneur ne peut jamais décider qu'il joue si le médecin ne l'autorise pas, car il n'en sait pas plus que les médecins. S'il s'agit d'une finale, vous pouvez prendre un risque, même si cela dépend aussi du type de blessure. En fin de compte un médecin dresse un constat et cela dépend de l'âge du joueur. Vous écoutez davantage un vétéran par expérience. Un jeune veut être, il veut être... et le médecin doit décider» a expliqué le technicien néerlandais. Des propos qui témoignent de la volonté de Pedri de revenir au plus vite quitte à vouloir passer outre des avis des médecins. Le FC Barcelone se montre néanmoins prudent pour l'instant et va devoir continuer à vivre sans Pedri un petit moment...

Plus d'infos

Commentaires