Les salaires XXL de la Juventus commencent à poser problème

Alors que sa masse salariale est de plus en plus étouffante en ces temps de crise, la Juventus cherche à dégraisser. La presse italienne a dévoilé les salaires des joueurs turinois.

Cristiano Ronaldo sous les couleurs de la Juventus
Cristiano Ronaldo sous les couleurs de la Juventus ©Maxppp

Les clubs européens continuent de se démener pour trouver des solutions pour faire face à la crise du coronavirus. En Italie, la Juventus avait déjà accordé une baisse des salaires conséquente avec les tauliers du vestiaire. La Vieille Dame avait d'ailleurs été l'une des premières formations du Vieux Continent à l'avoir annoncé. 90 millions d'euros ont ainsi été économisés pour l'exercice en cours.

La suite après cette publicité

Mais ça ne sera visiblement pas suffisant pour le club qui, ces dernières années, a beaucoup misé sur les arrivées de joueurs en fin de contrat mais a aussi offert d'énormes salaires aux intéressés. Ainsi, la Gazzetta dello Sport dévoile les salaires des joueurs de la Juventus. Sans surprise, Cristiano Ronaldo est largement en tête, avec des émoluments de 31 millions d'euros net annuels. Viennent ensuite Matthijs de Ligt (8M€/an), Gonzalo Higuaín (7,5M€/an), Miralem Pjanic (7,5M€), Paulo Dybala (7,3M€/an), Aaron Ramsey (7M€/an) et Adrien Rabiot (7M€/an).

La Juventus veut changer de politique

A l’échelon suivant, on retrouve, entre autres, Leandro Bonucci (6,5M€/an), Wojtek Szczesny (6,5M€), Douglas Costa (6M€/an) et Sami Khedira (6M€), alors que Blaise Matuidi et Giorgio Chiellini sont classés assez bas du haut de leur 3,5 millions d'euros annuels, derrière Bernardeschi (4M€/an) ou Cuadrado (5M€/an) par exemple. Vous aurez pu le constater, bon nombre de joueurs qui n'ont pas/plus forcément une importance vitale dans l'équipe continuent de percevoir des salaires conséquents, qui plombent les finances en ces temps de crise. D'où la volonté des Turinois d'expédier Miralem Pjanic au FC Barcelone.

Adrien Rabiot ou Aaron Ramsey pourraient suivre à leur tour et devoir se trouver un nouveau point de chute dans les prochaines semaines. La Vieille Dame souhaite ainsi revoir sa politique de recrutement et offrir des salaires moins importants, d'où l'intérêt très prononcé pour Arthur Melo ces dernières semaines, joueur qui touche la moitié des émoluments des deux milieux de terrains cités auparavant. Décidément, cette crise va faire plus de dégâts que prévu au monde du football...

Plus d'infos

Articles recommandés

Commentaires