Neymar répond aux déclarations de Joshua Kimmich

Visiblement, les joueurs parisiens étaient bien avertis des déclarations de certains joueurs allemands avant la rencontre. Après la qualification, Neymar s'est chargé de répondre à Kimmich.

Neymar face à Kimmich
Neymar face à Kimmich ©Maxppp
La suite après cette publicité

Le discours langue de bois instauré lors des conférences de presse de veille de match rend l'exercice ennuyeux à suivre. Mais on sait l'enjeu que cela représente pour les entraîneurs et les joueurs. Il s'agit de ne surtout pas exciter l'adversaire en titillant son ego. Cela, le Bayern Munich ne s'en est jamais inquiété et le discours de certains de ses joueurs, Thomas Müller et Joshua Kimmich pour ne pas les citer, sont visiblement parvenus aux oreilles parisiennes. Cela s'est constaté avec quelques duels rugueux durant la rencontre (Müller-Paredes et Neymar-Kimmich) et cela s'est vérifié au coup de sifflet final, avec la célébration démonstrative des deux joueurs parisiens devant le numéro 6 bavarois.

« Nous étions la meilleure équipe au match aller, mais malheureusement, le résultat n'a pas été à la hauteur. Mais je suis toujours convaincu que nous pouvons renverser la vapeur au match retour », avait lancé Kimmich aux médias allemands avant le retour, tandis que Müller laissait transpirer sa grande confiance. Alors forcément, le sujet a été abordé par les Parisiens une fois la qualification actée. Sur la TV brésilienne, Neymar a lancé un pique à Kimmich, en revenant sur sa célébration.

Neymar a répondu à Kimmich

« ce n’était pas de la provocation, j’ai juste célébré avec Leo (Paredes), je l’ai vu devant moi, j’ai explosé et le destin a fait que Kimmich était là. Il avait dit que son équipe était la meilleure et qu’ils allaient passer en demi assurément… Mais on y a cru. Vous pouvez avoir toute la possession de balle du monde, vous pouvez draguer une femme toute une soirée et un inconnu passe et finit avec elle ! Tout peut se jouer en cinq minutes », a-t-il lancé sur TNT Sports. Son entraîneur Mauricio Pochettino a lui aussi évoqué les déclarations des joueurs allemands avant la rencontre, avec plus de recul.

« C’est normal que des joueurs comme Kimmich et Müller aient confiance en eux. C’est une équipe qui a tout gagné, six titres. C’est normal qu’ils se considèrent comme les favoris. Mais c’est un sport où il faut toujours lutter. Je les comprends vous savez. C’est aussi un jeu mental », a-t-il lancé au micro de RMC Sport. Battus, mais qualifiés, les Parisiens ont pu prendre leur revanche, aussi bien sur la finale de la saison passée que sur les certitudes affichées par les Bavarois avant le match retour.

Plus d'infos

Commentaires