Juve, Chelsea, Inter : Antonio Conte le collectionneur a encore frappé

L'Inter d'Antonio Conte est bien parti pour stopper la série de 9 scudetti consécutifs gagnés par la Juventus Turin. Et Conte va étoffer sa réputation d'entraîneur brillant sur la scène nationale.

Antonio Conte, l'entraîneur heureux de l'Inter
Antonio Conte, l'entraîneur heureux de l'Inter ©Maxppp
La suite après cette publicité

Vous voulez gagner le championnat national après une longue attente ou malgré une forte concurrence ? Alors faites appel à Antonio Conte ! La publicité du technicien italien est toute trouvée, alors qu'il s'achemine vers un titre de champion d'Italie avec l'Inter. L'exploit est considérable, car il mettrait un terme à 9 années de domination sans partage de la Juventus en Serie A.

« Nous évinçons un royaume, un trône qui appartenait pendant neuf ans à une seule équipe, et quand cela arrive, il est juste d'honorer ceux qui tombent mais aussi celui qui prend sa place. Arriver à 79 points à cinq journées de la fin est quelque chose d'extraordinaire. Je n'ai qu'un grand regret: que nous faisions tout ce chemin sans le public », a déclaré Conte après la victoire de ses hommes face à l'Hellas Vérone sur le score de 1-0 (but de Darmian à la 76e minute). Avec ce succès, l'Inter a pris 11 points d'avance sur son premier poursuivant à 5 journées de la fin. Le club nerazzurro est donc sur une voie royale pour décrocher son premier titre depuis la fameuse saison 2009-2010, et Conte va pouvoir renforcer sa légende. Celle d'un entraîneur capable de renverser des montagnes.

Il a lancé le cycle victorieux de la Juventus, et va l'interrompre

Il a débloqué son palmarès en amenant Bari au titre de champion de deuxième division en 2009. Avant d'être appelé au chevet d'une Juve qui n'arrivait pas à retrouver les sommets depuis son retour en Serie A en 2007. L'ancien milieu de terrain batailleur récupère la Vieille Dame en 2011 et l'amène immédiatement au titre de champion. Et il récidivera les deux années suivantes, entamant ainsi le long cycle de succès nationaux qu'il est en passe d'interrompre lui-même avec l'Inter cette saison.

« La signature de Conte est sur ce scudetto », écrit La Gazzetta dello Sport. « Il a pris une équipe à des années-lumière de la Juventus, et pas seulement au niveau du classement, et il l'a amenée à la domination de la Serie A ». L'exploit est considérable, surtout lorsqu'on se souvient de la vive tension entre Conte et sa direction à la fin de la saison passée, qui aurait pu aboutir à la fin précoce de l'aventure. Aujourd'hui, Antonio Conte n'a aucune raison de partir, et il compte bien continuer le travail entamé.

Champion, Conte avait su l'être également en Angleterre lors d'une des saisons les plus relevées de l'histoire de la Premier League. Intronisé entraîneur de Chelsea en 2016, il devait faire face à Arsène Wenger et son exceptionnelle longévité à Arsenal, Mauricio Pochettino et son cycle séduisant à Tottenham, Jürgen Klopp et sa folie à Liverpool, Claudio Ranieri et son immense réussite à Leicester (champion en titre), Pep Guardiola et son audace tactique à Manchester City et José Mourinho et sa culture de la gagne transposée à Manchester United. Et c'est bien Antonio Conte qui était sorti vainqueur de cette lutte infernale, avec 30 victoires, 3 nuls et 5 défaites. Alors, on ne saurait que trop conseiller à un challenger avide de titres sur la scène nationale de faire appel à Conte le jour où il quittera l'Inter !

Plus d'infos

Commentaires