L'OL a son destin entre ses mains

Mis sous pression par le Paris Saint-Germain et l'AS Monaco, les Gones ont su réagir en s'imposant à Nantes (2-1). Et dans cette incroyable course au titre, les Rhodaniens ne comptent pas lâcher.

Rudi Garcia lors d'un match de l'OL
Rudi Garcia lors d'un match de l'OL ©Maxppp
La suite après cette publicité

Certes, l'Olympique Lyonnais n'affrontait pas l'adversaire le plus coriace du championnat, mais les Gones étaient sous pression ce dimanche soir à Nantes. Face au 19e du classement de Ligue 1, les hommes de Rudi Garcia étaient dans l'obligation de l'emporter sur les bords de l'Erdre après les succès du PSG face à l'ASSE (3-2) et de Monaco à Bordeaux (3-0). Deux résultats qui aurait pu reléguer l'OL à quatre points de la 3e place et à 5 de la 2e. Au final, les partenaires de Memphis Depay ont fait le travail à la Beaujoire (2-1).

Une bonne nouvelle avant le choc du week-end prochain face au LOSC. «Ça change tout. C'est ce que je disais aux joueurs dès samedi à l'entraînement. On a récupéré la possibilité d'être sur le podium sans avoir joué. Et qu'il fallait absolument arriver à la confrontation contre Lille dimanche prochain en ayant fait carton plein en gagnant ici (à Nantes). Et c'est ce qu'on a fait, c'est pour ça que c'est très bien», a déclaré Rudi Garcia en conférence de presse. Quatrième à seulement trois points du leader lillois, Lyon reste donc plus que jamais en course pour le titre.

L'OL a la plus mauvaise place

D'autant que les Rhodaniens auront l'avantage de pouvoir décider eux-mêmes de la fin de leur saison puisqu'ils affronteront Lille et Monaco à l'occasion de leurs deux prochains matches de championnat. «En fait, tout dépend de nous, donc ça ne sert à rien de regarder les résultats des autres. Et tant mieux que ça redevienne dépendant de nous-mêmes parce que, pour l'instant, on a la plus mauvaise place, même si je crois que c'est assez inédit d'avoir autant de points à la 33e journée et de ne pas être sur le podium. Je l'ai dit, ce championnat est passionnant, excitant. C'est l'un des grands championnats européens à regarder», a ajouté Garcia.

Bien décidé à jouer son va-tout, l'OL tente toutefois de mettre la pression sur ses trois concurrents. Car pour Rudi Garcia, son équipe n'a plus rien à perdre... alors que ses joueurs ont été sur le podium entre la 11e et la 31e journée. «Il vaut toujours mieux être devant, avec plus de points que les autres, mais honnêtement, qu'est-ce qu'on risque maintenant ? Bah rien, on ne peut faire que mieux. C'est pour ça qu'il faut tout jouer pour la gagne, se lâcher et ne pas faire calcul. C'est ce qu'on fait depuis la réception d'Angers», a-t-il conclu.

Plus d'infos

Commentaires