FC Nantes-Olympique Lyonnais : les notes du match

Au pied du mur après les victoires du PSG et de Monaco, l'OL s'est extirpé avec difficulté du piège nantais (2-1). Grâce à un doublé de Depay, les hommes de Rudi Garcia restent à une longueur du podium.

l'Olympique Lyonnais enchaine et se débarrasse du FC Nantes
l'Olympique Lyonnais enchaine et se débarrasse du FC Nantes ©Maxppp
La suite après cette publicité

En clôture de la 33ème journée de Ligue 1, le FC Nantes accueillait l'Olympique Lyonnais à la Beaujoire. Battus par le Stade Rennais (1-0) le week-end dernier, les Canaris devaient absolument l'emporter pour se relancer dans la course au maintien. De son côté, l'OL qui a renoué avec le succès face à Angers (3-0), voulait enchaîner pour rester au contact du podium. Pour cette affiche de 21 heures, Antoine Kombouaré alignait un 4-4-2 avec le duo Coulibaly, Kolo Muani en attaque. Rudi Garcia optait pour le 4-2-3-1 victorieux face au SCO, avec Slimani en pointe.

L'OL ne tardait pas à prendre le contrôle des opérations. Après seulement cinq minutes de jeu, Paqueta transperçait la défense nantaise et distillait un caviar pour Depay qui ajustait de près Lafont (0-1, 5e). Une ouverture du score qui amenait un faux rythme dans la rencontre, et les occasions se faisaient plus rares. Il fallait attendre la 35e pour entrevoir une situation chaude. Paqueta entre les lignes lançait Toko Ekambi dans la surface. L'attaquant camerounais était fauché par Lafont ce qui amenait logiquement un penalty.

L'OL plie mais ne rompt pas

Depay ne tremblait pas et s'offrait un doublé (0-2, 36e). Au retour des vestiaires, les Canaris essayaient de percer le coffre-fort lyonnais, mais Blas voyait sa frappe bien captée par Lopes (51e). Dans la foulée, Paqueta de la tête servait Depay dont la volée était repoussée par Lafont (53e). Contre toute attente, le FC Nantes réduisait le score à l'heure de jeu. Suite à un corner, Kolo Muani voyait sa tête repoussée par Lopes, Pallois qui avait bien suivi catapultait le cuir au fond des filets (1-2, 60e).

En fin de match, les hommes de Rudi Garcia éprouvaient des difficultés dans le jeu. Dans les dernières minutes, l'OL se procurait pourtant une belle opportunité. Paqueta dans ses œuvres sur la droite distillait un bon centre pour Toko Ekambi qui écrasait trop sa frappe (85e). Grâce à cette dix-neuvième victoire de la saison, l'Olympique Lyonnais restait quatrième et pointait à une longueur de l'AS Monaco au classement.

Retrouvez le film du match sur notre live commenté.

L'homme du match : Paqueta (7,5) : positionné haut dans l'entrejeu lyonnais, le milieu brésilien fait parler son aisance technique et sa clairvoyance. Sa belle transmission pour lancer Depay est décisive sur l'ouverture du score lyonnaise (0-1, 5e). Très présent entre les lignes, sa qualité de passes a été dévastatrice ce soir, comme sur son ouverture pour Toko Ekambi qui amène le penalty lyonnais (0-2, 36e). L'ancien Milanais s'est une nouvelle fois distingué par son gros volume de jeu et a fait preuve d'implication dans le repli défensif. L'intéressé aurait pu être à nouveau passeur décisif pour Depay (53e) et Toko Ekambi (56e). Dans un grand soir, l'artiste auriverde distille un nouveau caviar à Toko Ekambi qui rate le coche (85e).

FC Nantes

  • Lafont (3) : le portier français a été sollicité tôt dans le match avec ce face à face contre Memphis que remporte l’ancien joueur de Manchester United. Compliqué de faire mieux sur cette action, le gardien prêté par la Fiorentina n’est pas réellement fautif. Il l’est par contre sur le deuxième but de l’attaquant néerlandais puisque c’est lui qui offre ce pénalty à Memphis en loupant sa sortie dans les pieds de Toko Ekambi (35e). En seconde période il n’encaisse pas de but et se montre plus serein dans ses prises de balles, en empêchant même Memphis de s’offrir un triplé (52e).

  • Fabio (3,5) : le latéral brésilien rentre mal dans son match alors qu’il laisse Memphis seul avant que l’attaquant néerlandais n’ouvre le score (5e). Complètement aux fraises sur cette action, il a ensuite montré de meilleures choses dans le match en s’imposant face à Slimani grâce à un tacle propre, et en tentant d’apporter sur son côté avec des dribbles, parfois approximatifs mais efficaces, et des centres. Mais globalement il a été très en difficulté défensivement tout au long de la rencontre à cause des permutations entre les différents attaquants de l’OL. Il sauve même un ballon de justesse qui avait failli rentrer dans les buts de Lafont (69e). Remplacé par Corchia (80e).

  • Castelletto (4,5) : à l’image de son équipe, l’ancien Brestois a vécu une première période compliquée avant de monter en puissance et de plus s’imposer en seconde. Il a été plus attentif et plus vigilant au retour des vestiaires et il a également été intéressant à la relance avec des passes vers l’avant précises et utiles à la construction du jeu. Il a montré plus de solidité dans les duels et s'il n’y a pas eu de but lyonnais en seconde période c’est notamment grâce à lui.

  • Pallois (5) : défensivement ça a été compliqué pour l’expérimenté défenseur nantais ce soir, surtout en première période. Face aux flèches du Rhône, c’est tout une ligne défensive qui a souffert et qui a eu du mal à s’aligner. Sa lecture du jeu et son anticipation ont sauvé plus d’une fois son équipe tout de même. Il a également eu le mérite de donner l’espoir à toute son équipe et à réduire l’écart grâce à son but suite à un corner (60e). Avec 5 duels remportés sur 8, il fait mieux que son partenaire de la charnière.

  • Traoré (non noté) : le latéral gauche n’a pas eu le temps de se montrer dans ce match puisqu'il a été remplacé à la 34e minute par Appiah (4) alors qu’il semblait touché à la cuisse. Le défenseur belge qui est entré pour le remplacer a été plus à l’aise offensivement en se positionnant haut sur le terrain. Défensivement il a été plutôt solide (4 duels remportés sur 6 disputés) mais il a échoué sur ses centres qui n’ont jamais trouvé preneur (3 centres ratés).

  • Chirivella (3) : comme à son habitude, le milieu de terrain espagnol n’a pas été très utile dans l’entrejeu nantais. Censé apporter un peu plus de technicité qu’Abdoulaye Touré, sur le banc des remplaçants ce soir, il n’a été très tranchant à travers ses passes avec un taux de précision plutôt faible (84%). Pas vraiment précieux à la récupération (3 duels remportés sur 7), il a tout de même tenté d’apporter de la variété dans le jeu de passes avec des renversements et des décalages parfois intéressants.

Louza (6) : lui aussi, comme Blas, a tenté d’apporter tout au long de la soirée lorsque les Canaris avaient le ballon que ce soit pour essayer de trouver ses partenaires offensifs en contre ou pour garder un peu plus le cuir et faire tourner. Il a été absolument partout et a toujours joué vers l’avant en sentant bien le jeu. Il est celui qui a été à l’initiative des actions les plus intéressantes. Nantais ayant touché le plus de fois le ballon (91), il a délivré 3 passes clés dans le match. Son activité défensive est également à noter. Bref un match tout en générosité.

  • Blas (5) : positionné en tant que meneur de jeu, plus haut que Louza, il s’est plus essayé devant le but que son compère (un tir cadré et deux non cadrés). Sans vraiment inquiéter Lopes, il a été plutôt brouillon à la construction et dans le dernier geste mais il a toujours essayé de faire la différence. Aucune passe clé en 90 minutes de jeu disputés, il lui a manqué plus de lucidité et de soutien de la part de ses coéquipiers pour être décisif dans ce match.

  • Simon (4) : en première période le Nigérian a tenté d’apporter sa qualité technique et sa vitesse à l’attaque des Canaris mais il a été bien muselé par la défense lyonnaise qui n’est que rarement tombé dans le panneau de ses gestes techniques. En seconde période le constat est le même. Malgré plusieurs tentatives sur le côté gauche de la surface, l’ancien joueur de Genk n’a pas réussi à se montrer décisif. Remplacé par Kader Bamba (65e).

  • Coulibaly (3) : l’attaquant malien a essayé de remplir son rôle de pivot habituel mais son équipe a montré trop peu de choses offensivement pour qu’il se rende véritablement utile. Pas souvent bien placé, il n’a pas su profiter de la vitesse de Kolo Muani et de Simon en contre. En première période il touche 25 ballons, 13 en seconde. Il a tenté sa chance mais sa frappe non cadrée n’a pas été dangereuse pour le portier lyonnais. Il est remplacé par Coco en seconde période (80e).

Kolo Muani (4,5) : le principal danger offensif nantais a une nouvelle fois ce soir fait parler sa vitesse en contre attaque. C’est principalement grâce à ça qu’il a pu inquiéter la défense lyonnaise même s’il a parfois manqué de lucidité dans le dernier geste. On ne peut pas non plus oublier le fait qu’il était souvent bien seul à l’attaque malgré la titularisation de Coulibaly en pointe. Positionné à droite dans le 4-2-3-1 d’Antoine Kombouaré ce soir, il a presque délivré une passe décisive alors que c’est lui qui a botté le corner qui a amené le but de Pallois. Un fait d’arme à noter.

Olympique Lyonnais

  • Lopes (5) : le portier lyonnais n'a pas eu grand-chose à faire dans le premier acte. Sur la réduction du score nantaise, le gardien portugais repousse bien la tête de Kolo Muani mais Pallois opportuniste réduit le score (1-2, 60e). L'intéressé n'a rien eu à faire par la suite.

  • Dubois (5) : un peu dans le dur physiquement ces dernières semaines, le latéral droit lyonnais fait preuve de vigilance en intervenant bien devant Simon sur un centre de Kolo Muani (22e). Appliqué défensivement, l'international français ne s'est pas trop aventuré loin de ses bases arrières. Remplacé à la 77e par Diomandé qui s'est distingué par de belles interventions.

  • Marcelo (4) : le longiligne défenseur brésilien n'a pas été trop mis à contribution dans le premier acte, même si par instants il est apparu fébrile. Le numéro six lyonnais se fait déposer facilement par Coulibaly (32e), heureusement sans conséquence pour son équipe. L'intéressé se fait dominer dans les airs par Kolo Muani sur la réduction du score nantaise (1-2, 60e).

  • Denayer (5) : le Diable Rouge est apparu plus serein que Marcelo dans le premier acte. Très peu sollicité en première mi-temps, l'international belge s'est contenté de bien défendre. Plutôt bien inspiré dans les duels, le défenseur belge s'est montré solide face à l'impact des attaquants nantais. Averti à la 66e.

  • Cornet (4) : comme à son habitude, l'ancien Messin apprécie beaucoup se projeter vers l'avant. Mais cette attirance pour l'offensive provoque un déséquilibre certain sur son côté et met en difficulté son équipe comme sur le centre de Kolo Muani (22e). Heureusement pour le latéral gauche lyonnais, les Nantais ne sont pas parvenus à profiter de ses largesses défensives. Remplacé à la 62e par De Sciglio qui ne s'est pas trop mis en valeur.

  • Caqueret (6) : le volume de jeu du jeune lyonnais reste très intéressant. L'intéressé harcèle le porteur du ballon et arrive à gratter quelques ballons au milieu. Un peu moins en réussite dans ses transmissions par rapport au match d'Angers. Il a laissé l'initiative d'organiser le jeu à son partenaire Guimaraes. Discipliné dans le replacement, le numéro 25 lyonnais un peu plus discret ce soir que face à Angers, s'est tout de même montré précieux à la récupération du ballon.

  • Guimaraes (4) : un peu plus en retrait ces dernières semaines suite à des pépins physiques, le milieu brésilien a pris ses responsabilités en essayant d'organiser le jeu de son équipe. Impliqué sur l'ouverture du score lyonnaise, en créant le décalage pour Paqueta (0-1, 5e). Malheureusement, l'international brésilien a disparu de la circulation au fur et à mesure du match. Remplacé à la 63e par Thiago Mendes qui n'a pas eu son rayonnement habituel dans l'entrejeu.

  • Toko Ekambi (4) : le Lion Indomptable a beaucoup tenté notamment dans le couloir droit en effectuant beaucoup d'appels. Malheureusement, l'ailier camerounais n'a pas toujours été servi dans de bonnes conditions par ses partenaires jusqu'à la 35ème minute. Suite à une ouverture de Paqueta, l'intéressé prend la profondeur avant d'être fauché par Lafont (35e). Pas forcément dans un grand soir sur le plan technique, l'international camerounais ne cadre pas sur une belle passe de Paqueta (56e). Très appliqué dans le replacement défensif, il rate à nouveau le coche sur un caviar de Paqueta (85e). Remplacé à la 90+3 par Soumaré

  • Paqueta (7,5) : voir ci-dessus.

  • Depay (7,5) : le capitaine lyonnais se trouve dans une forme étincelante en ce moment. Bien servi dans la surface par Paqueta, l'international néerlandais ne tremble pas pour ajuster d'un extérieur du pied Lafont (0-1, 5e). L'ancien Mancunien sait tirer profit de sa liberté pour dézoner quand bon lui semble. Très souvent à la baguette sur les offensives de son équipe. Le numéro dix rhodanien ne tremble pas au moment de convertir le penalty provoqué par Toko Ekambi (0-2, 36e). Dans tous les bons coups ce soir, l'attaquant lyonnais voit sa volée bien repoussée par Lafont (53e). Remplacé à la 76e par Aouar qui a laissé entrevoir toute sa facilité technique dans la conservation du ballon.

  • Slimani (5,5) : le buteur algérien reste plus que jamais utile pour ses partenaires. Véritable point de fixation, il se démène sur le front de l'attaque lyonnaise pour offrir des solutions. Son jeu sans ballon est également intéressant. Très généreux dans l'effort, le Fennec n'a jamais rechigné aux tâches défensives. Très précieux dans la conservation du ballon. Un match courageux de l'international algérien.

Plus d'infos

Commentaires