Jacques Santini ouvre la porte à un retour sur les bancs de touche !

La dernière fois qu'il a entraîné une équipe, c'était lors de la saison 2005/2006 lorsqu'il était à Auxerre. Quinze ans plus tard, l'ancien sélectionneur des Bleus veut revenir sur le devant de la scène.

Jacques Santini, l'ancien coach de l'OL
Jacques Santini, l'ancien coach de l'OL ©Maxppp

Absent des bancs de touche depuis quinze ans, Jacques Santini (69 ans) s’est peu à peu retiré du paysage médiatique français. Mais pas du football. Membre de l’UNECATEF (syndicat des entraîneurs), l’ancien coach de l’Olympique Lyonnais et sélectionneur de l’équipe de France a donné un entretien à Ouest France. L’occasion de reprendre contact avec la sphère médiatique… mais aussi pour faire savoir qu’il était à nouveau prêt à entraîner !

La suite après cette publicité

« Compte tenu de ce que je vois, des entraîneurs actuels, du management et tout ça, je me dis pourquoi pas moi ? Surtout quand beaucoup de clubs vont chercher des entraîneurs étrangers, alors qu’il y a déjà beaucoup de jeunes Français, et puis des gars expérimentés. Je me dis, pourquoi pas moi ? Ou alors un rôle comme m’avait confié Lyon, dans la structure technique ou sportive. »

Santini veut aider

Pourquoi cette envie de revenir sur le devant de la scène à 69 ans ? Tout simplement l’envie d’apporter son expérience à des clubs faisant parfois fausse route en misant parfois sur des noms médiatiques au lieu de mettre le football au centre du projet. Sans oublier l’influence néfaste de certains agents.

« Entraîneur, oui, pourquoi pas… Mais je pense qu’on pourrait accompagner un club, ou un jeune club, comme dernièrement Dijon, ou maintenant Clermont, avec notre expérience. (…) On voit hélas des clubs, comme Nîmes et Dijon, qui rechutent alors qu’ils auraient pu se restructurer différemment. C’est là que je pense que des gens comme nous, qui ont beaucoup d’expérience, pourraient apporter beaucoup de choses. Mais les présidents n’en veulent pas, ils préfèrent se confier aux agents de joueurs. » Reste que, si Santini retrouve un banc de touche, il lui faudra obtenir une dérogation comme Raymond Domenech ou Claudio Ranieri. Car selon l'alinéa 4 de l'article 655, l'âge limite pour l'exercice de la profession d'entraîneur de football est fixé à 65 ans.

Plus d'infos

Commentaires