Liga : le Real Madrid commence sa saison par une victoire dans la douleur sur le terrain d'Almeria

Le Real Madrid a idéalement lancé sa saison 2022/2023. Le club de la capitale espagnole s'est offert un premier succès à l'extérieur contre Almeria (2-1), lors de la première journée de Liga. Dans un match ayant accouché de nombreuses occasions, le club andalou n'a pas à rougir de sa performance. Il est tombé sur plus fort que lui comme pour la plupart des adversaires du club madrilène.

Les joueurs du Real Madrid célèbrent un but en amical face à la Juve
Les joueurs du Real Madrid célèbrent un but en amical face à la Juve ©Maxppp

Au terme d'une rencontre ouverte, le Real Madrid s'est imposé tardivement à Almeria (2-1) ce dimanche, pour le compte de la 1ère journée de Liga. Justement, le début du match est à mettre au crédit des joueurs de Joan Francesc Rubi, qui se sont montrés les plus percutants lors des premières minutes de la rencontre. D'abord par l'intermédiaire de Ramazani, qui a percuté plein axe et décalé pour Chumi. Le numéro 21, à la limite de la surface de réparation côté droit, a vu sa frappe sans conviction finir dans les bras de Courtois (2e). Quelques minutes plus tard, Ramazani, toujours lui, a été lancé en profondeur par Samu, d'un superbe extérieur du droit. Il s'en est allé défier Courtois dans un face à face qu'il a remporté pour signer le premier but du match (1-0, 6e). À la suite de cette réalisation, le Real Madrid a réagi immédiatement en mettant la pression sur les cages d'Almeria.

La suite après cette publicité

Valverde a tenté sa chance, mais Martinez s'est détendu pour repousser en corner (7e). À la suite de cela, une frappe de Benzema s'est envolée au-dessus des buts du gardien andalou (10e). Après avoir laissé passer l'orage avec expérience, Almeria a eu l'occasion de doubler la mise. Après une perte de balle de Tchouameni au milieu de terrain, Sadiq a récupéré et s'est avancé jusqu'aux 16 mètres. Le Nigérian a armé une frappe lourde qui est passée juste au-dessus de la cage gardée par Courtois (13e). Très intense en début de match, la rencontre a perdu en rythme et les occasions se sont raréfiées. Benzema a fait passer un petit frisson aux supporters d'Almeria, mais Babic, sur la trajectoire, a dévié en corner (20e).

Le match a continué sur un faux rythme sans réelle occasion de part et d'autre jusqu'à un centre de Kroos pour Benzema. Le Francais, qui a pris la profondeur et devancé deux défenseurs d'Almeria, a vu sa tête en déséquilibre, trouvé la niche du gardien d'Almeria (28e). Le Real Madrid a continué sa mission égalisation juste avant la pause en augmentant la pression sur les cages de Martinez. Vinicius, lancé en profondeur sur la gauche de la surface, a buté sur le gardien du club andalou (37e). Puis ce fût au tour de Rüdiger d'être éconduit pas Martinez, sur le dixième corner du Real (40e). La dernière action de la première période a été pour le Real et Valverde, qui a repris de volée un centre de Kroos. Le but a logiquement été refusé par le corps arbitral, l'Espagnol étant en positon de hors-jeu sur le centre de l'Allemand (43e).

À la fin, c'est toujours le Real Madrid qui gagne...

La deuxième période a commencé comme la première, avec une belle intensité. Après le remplacement de Camavinga par Modric dès l'entame, Vinicius a envoyé un centre-tir sur l'extérieur du poteau de Martinez, surpris par la trajectoire du ballon (47e), avant que Valverde ne signe une volée bien contrée par le portier du promu (52e). Almeria comme lors du premier acte, ne s'est pas laissé faire et a répliqué aux attaques madrilènes, mais Courtois veillait au grain (53e, 54e). La dernière volonté du condamné, car le Real Madrid a fini par trouver le chemin des filets quelques minutes après. Benzema a d'abord eu une belle occasion sur une passe de Vinicius (55e). C'est finalement Vazquez, bien placé à la suite d'un cafouillage, qui a marqué le but synonyme d'égalisation pour le Real Madrid (1-1, 61e). Malgré une très belle partition, les coéquipiers de Babic ont fini par craquer. Ferland Mendy a quitté la pelouse, remplacé par David Alaba (74e). Et quel coaching d'Ancelotti !

Tout juste entré en jeu, le défenseur autrichien s'est chargé d'un coup franc légèrement excentré à droite aux 20 mètres, obtenu juste avant le remplacement. Il a enveloppé un amour tir du gauche par-dessus le mur, qui a scotché Martinez sur sa ligne (1-2, 75e). Poteau rentrant, tout simplement magnifique. Après ce bijou, le match a perdu en intensité, les joueurs ayant multiplié les efforts tout au long de la rencontre. Les Madrilènes ont quand même eu un dernier frisson sur un centre d'Akieme qui a été repris, après un petit cafouillage, par Curro dont la frappe a été arrêtée en deux temps par Courtois (85e). À quelques minutes du terme, le Real Madrid aurait pu creuser l'écart. Après un centre côté gauche, Vazquez, arrivé en deuxième lame, a déclenché une frappe qu'a détournée Martinez en plongeant sur sa droite (88e). Finalement, la dernière action du match a été pour Almeria. Sur un coup franc aux 40 mètres, Curro a centré dans la surface pour la reprise de la tête de Babic. Pas d'inquiétude pour Courtois qui s'est saisi du ballon sans problème (90+3e). Le Real Madrid repart d'Andalousie avec une victoire précieuse pour lancer sa saison. D'autant plus qu'elle a été acquise dans la difficulté face à un adversaire valeureux.

Plus d'infos

Commentaires