Ligue 1 : Lorient écrase Saint-Etienne dans un match fou

Rapidement mené au score, Lorient a totalement renversé la rencontre pour écraser Saint-Etienne (6-2). Une victoire importante dans la course au maintien pour les Merlus.

Lorient renverse Saint-Etienne
Lorient renverse Saint-Etienne ©Maxppp

Pour la 31eme journée de Ligue 1, le FC Lorient accueillait l'AS Saint-Etienne dans un match décisif dans le bas de tableau. Les Stéphanois, qui s'étaient inclinés face à l'OM lors de la dernière journée, espéraient se relancer et sortir enfin de la zone rouge. Sans Khazri toujours blessé, Pascal Dupraz décidait d'aligner Bouanga et Nordin, qui remplaçait Crivelli touché à l'échauffement, sur le front de l'attaque alors que Christophe Pelissier faisait confiance à Terem Moffi et Ibrahima Koné devant. Le début de rencontre était largement en la faveur de Saint-Etienne qui monopolisait le ballon et se montrait dangereux rapidement. Et cette domination se concrétisait par un but. L'international gabonais Denis Bouanga reprenait de la tête un bon centre de Kolodziejczak (4e).

La suite après cette publicité

Le match s'enflammait par la suite et Lorient vivait un cruel scénario. Quelques secondes après avoir vu le but de l'égalisation annulé, les Merlus concédaient un second but signé Arnaud Nordin. Le jeune attaquant de 24 ans se jouait de la défense et crucifiait Dreyer (22e). Mais voilà, Lorient était loin d'avoir dit son dernier mot et un fait de jeu relançait totalement la rencontre. Le capitaine Kolodziejczak offrait un penalty à Terem Moffi après une grossière faute sur Mendes. L'attaquant nigérian ne tremblait pas et redonnait espoir à son équipe (42e). Dans l'euphorie de ce but, dans la foulée quasiment, Ibrahima Koné, dernière recrue lorientaise, égalisait et remettait les compteurs à zéro (2-2, 45e).

Saint-Etienne a sombré

Cette égalisation juste avant la pause inversait complètement le cours du match et la mi-temps n'y changeait absolument rien. Au retour des vestiaires, c'est bien Lorient qui dominait la rencontre et qui asphyxiait totalement une équipe stéphanoise méconnaissable. Paul Bernardoni était souvent sollicité et retardait tant bien que mal l'inévitable. Peu après l'heure de jeu, Enzo Le Fée donnait l'avantage aux siens d'un joli but plein de sang-froid. Un but qui venait récompenser son très gros match (3-2, 61e). Et encore une fois, Saint-Etienne allait sombrer dans la foulée.

Quelques minutes plus tard, c'est encore Ibrahima Koné qui, bien lancé dans la profondeur, ajustait le gardien stéphanois et faisait chavirer le Moustoir (4-2, 64e). Comme si cela ne suffisait pas, Saint-Etienne était réduit à dix après l'exclusion d'Yvan Neyou. Le Camerounais, qui faisait son grand retour de blessure, était exclu quelques minutes seulement après son entrée en jeu pour avoir pris deux jaunes en deux minutes. Un scénario cauchemardesque pour les Stéphanois qui concédaient une multitude d'occasions en fin de rencontre. Et qui encaissait même deux autres buts. Terem Moffi y allait aussi de son doublé (5-2, 86e) avant que Boisgard ne termine le spectacle (6-2, 90e). Saint-Etienne chute lourdement et réalise la très mauvaise opération au classement. Lorient voit la zone rouge s'éloigner doucement, mais sûrement alors que les Stéphanois restent 18eme de Ligue 1.

Plus d'infos

Commentaires