Inter Miami : Blaise Matuidi, un rêve américain

A 33 ans, Blaise Matuidi est parti à la conquête des Etats-Unis. Recrue phare de l'Inter Miami avec Gonzalo Higuain, le milieu de terrain, priorité de David Beckham, est en train de prendre ses marques petit à petit au pays de l'oncle Sam.

Blaise Matuidi sous le maillot de l'Inter Miami
Blaise Matuidi sous le maillot de l'Inter Miami ©Maxppp
La suite après cette publicité

De Troyes à Miami. A 33 ans, le marathonien Blaise Matuidi a parcouru du chemin. Lancé le 23 novembre 2004 dans le grand bain professionnel à l'ESTAC en Ligue 2, il a ensuite rejoint l'AS Saint-Etienne (entre 2007 et 2011) puis le Paris Saint-Germain (entre 2011 et 2017). Un club où il a considérablement garni son armoire à trophée, lui qui a notamment remporté cinq titres de champion de France avec le club de la capitale. Puis, le natif de Toulouse a filé de l'autre côté des Alpes. Durant trois années, il a porté avec succès le maillot bianconero de la Juventus. Mais à un an de la fin de son contrat, il a été invité à aller voir ailleurs.

Beckham et Miami rêvaient de faire venir Matuidi

C'est ainsi qu'il a décidé de rejoindre l'Inter Miami où David Beckham, qu'il a croisé lors de son passage au PSG, s'est démené en coulisses pour le faire signer. Attendu de pied ferme en Floride, le champion du monde 2018 découvre une nouvelle ligue. Le 6 septembre dernier, il a disputé ses premières minutes avec son équipe en MLS. C'était face à Nashville (0-0, 78 minutes jouées). Depuis, il a joué 10 autres matches. Ainsi, il a été sur le terrain à onze reprises depuis son arrivée, dont dix fois en tant que titulaire. Il a aussi disputé 8 parties en intégralité. Contre Houston (10 octobre, victoire 1-0), il a été élu homme du match.

Si son équipe pointe à la 12e place de la Conférence Est (5 victoires, 3 nuls et 11 défaites), le Français fait plutôt bonne impression comme nous l'explique Arnaud Salas, spécialiste de la Major League Soccer pour la MLS en Français. «Pour moi, les débuts de Blaise Matuidi sont très prometteurs, pas étonnant me direz-vous au vu de son talent notamment vis-à-vis des difficultés que rencontraient l’Inter Miami avant son arrivée ! Il apporte de la stabilité au milieu de terrain et porte le ballon vers l’attaque (...) Son rôle est celui d’un milieu de terrain qui se projette pas mal, beaucoup même vers l’avant. Il sert de piston entre la défense et l’attaque. Il joue aussi beaucoup vers l’avant ce qui facilite les montées de balle de Miami, quand ils ont le ballon».

Des premiers pas attendus et convaincants

Une arrivée qui fait donc le bonheur de la franchise américaine. «C’est une superbe nouvelle. Même s’il n’a pas signé comme Joueur Désigné (parmi les 3 meilleurs salaires de l’équipe), c’est un champion du monde, la première star à être arrivée dans l’équipe de Beckham qui en cherchait une depuis un moment. Sa relation avec lui a beaucoup aidé à sa venue et on m’a soufflé qu’il a lui-même contribué à faire venir Gonzalo Higuain (avec son frère Federico aussi qui jouait à DC United et l’a même rejoint à l’IMCF) ! Donc médiatiquement et sportivement c’est un très bon coup pour la franchise floridienne». Matuidi, qui a fait un choix de vie en rejoignant les Etats-Unis, a aussi pris un risque par rapport à l'équipe de France, dont il est l'un des cadres ces dernières années.

Mais l'international tricolore (84 sélections, 9 buts) en est conscient comme il l'avait expliqué au CFC. «Dans ma tête, je n'ai pas sacrifié l'équipe de France. Ça a été un choix difficile car j'ai passé beaucoup d'années en équipe de France, j'y ai connu la déception et la joie. (...) Si Didier Deschamps m'a dit que ce serait terminé pour l'équipe de France ? Non, il ne m'a pas dit ça. Il n'avait pas besoin de me le dire, je savais avant que ce serait plus compliqué. Mais je sais ce que je suis capable de faire, ce que je peux apporter. Je ne suis pas venu ici en vacances, il le sait très bien. Je reste un soldat et si on fait appel à moi je répondrai présent». En attendant, Blaise Matuidi continue son bonhomme de chemin à Miami où il compte bien donner le meilleur !

Plus d'infos

Articles recommandés

Commentaires