Ligue des Champions : le PSG réagit au tirage FC Barcelone

Premier de son groupe, le club de la capitale a hérité d'un tirage difficile avec le FC Barcelone. Un adversaire qui a souvent fait mal aux Franciliens. Et voici la réaction des Rouge-et-Bleu.

Leonardo ici au Parc des Princes
Leonardo ici au Parc des Princes ©Maxppp
La suite après cette publicité

Certains diront que c’était écrit. Après avoir réussi à terminer la phase de poules à la première place, le Paris Saint-Germain espérait un tirage clément pour ces huitièmes de finale. Toutefois, le club de la capitale savait qu’il y avait une chance de tirer un deuxième de poule de renom. L’Atlético de Madrid et le FC Barcelone faisaient d’ailleurs partie de ces équipes-là. Et ça n’a pas raté. Quatre ans après, Paris va de nouveau affronter les Blaugranas en huitième de finale.

Un duel entre deux clubs qui sont loin d’être en grande forme. Les joueurs de Thomas Tuchel sont très émoussés physiquement depuis le début de la saison et proposent rarement du beau jeu. Tout ça sans oublier la sortie sur blessure hier soir de Neymar. Le Brésilien sera-t-il remis à temps pour ce duel face à son ancien club ? De son côté, le Barça est à la peine en Liga (9e du classement avec 9 points de retard sur leader) et Lionel Messi, peu en vue depuis son vrai-faux départ, est loin d’être une terreur. Mais ce Barça-PSG sera forcément très attendu, quatre ans après le huitième de finale retour polémique au Camp Nou (1-6).

Paris aura cette fois Neymar dans ses rangs

Paris réussira-t-il à prendre sa revanche ? Les Rouge-et-Bleu ont réagi via leur capitaine Marquinhos. « C’est un gros match, un grand défi, un grand adversaire. Encore une grande bataille pour nous. Il faut qu’on soit prêts pour cette confrontation. On voyait défiler les équipes et à la fin, il ne restait plus beaucoup d’adversaires. Quand le Barça a été tiré, il n’y avait que nous et le Borussia Dortmund (comme tirages possibles). Tout de suite, on s’est dit qu’il fallait être prêt, qu’on devait bien préparer ça. Mais en même temps, ce n’est que l’année prochaine, on a d’autres choses à penser d’abord pour arriver en confiance pour ce choc », a-t-il déclaré au micro de PSG TV, avant de poursuivre.

« Si on parle des choses qui sont passées, on a de bons et des mauvais moments. Ça fait partie du passé. Aujourd’hui, le club a grandi, notre équipe a gagné en maturité. Il y a eu beaucoup de changements, beaucoup de joueurs qui sont arrivés, d’autres qui n’étaient même pas là. C’est un autre contexte. » Enfin, Marquinhos s’est réjoui de pouvoir compter cette fois-ci Neymar dans ses rangs (ce dernier ne serait indisponible que pendant trois semaines). Lors de cette fameuse remontada du Camp Nou, l’international auriverde avait en effet quasiment éliminé le PSG à lui tout seul. « Oui c’est ça. Heureusement il est avec nous. C’est un grand joueur qui a décidé du sort du match pour Barcelone. Malheureusement, il était contre nous. Il a l’envie et l’objectif de faire le même mal qu’il nous a fait au Barça ».

Enfin, Leonardo, le directeur sportif du PSG, s'est lui aussi exprimé. « C'est vrai, encore une fois parce que ces dernières années, on a joué beaucoup beaucoup contre le FC Barcelone. C'est une équipe de grandes traditions, ce ne sera pas facile pour ce huitième de finale. Mais c'est toujours la même chose en Champions League : quand on veut arriver au bout, avec un objectif important, tu dois jouer contre des équipes de ce niveau-là. Encore une fois, ce sera un gros match de Champions League qui va arriver dès les huitièmes de finale. On fait le tirage maintenant mais on va jouer au mois de février. Il y a encore 2 mois avant le match. Ça dépend de comment on va arriver, ça dépend de la situation qu'on aura à ce moment-là. Mais on parle de deux équipes, même si cette année tu peux te dire : "c'est un peu moins bien, un peu moins bon", à la fin en match aller-retour avec deux équipes de ce niveau, c'est toujours quelque chose de très difficile, très important et qu'on sera prêt pour affronter. C'est tellement de petits détails qui comptent que c’est difficile de dire qu'on y va pour la gagner. Mais c'est sûr que si on demande à beaucoup de personnes, je pense que c’est normal que le PSG soit dans la liste des équipes qui peuvent gagner. En tout cas, on se sent en condition pour essayer ». Vivement le 16 février !

Plus d'infos

Commentaires