Bayern Munich : le retour en force de Lucas Hernandez

Blessé et remplaçant d'Alphonso Davies, Lucas Hernandez a vécu une première année délicate au Bayern Munich, où il a même été question de son transfert l'été dernier. Bénéficiant de la baisse de forme de son concurrent puis de sa blessure, le Français donne l'impression d'avoir laissé tous ses déboires derrière lui et vit un début de saison canon.

Lucas Hernández avec le Bayern
Lucas Hernández avec le Bayern ©Maxppp

Qu'il semble déjà loin le temps où Lucas Hernandez (24 ans) faisait les choux gras des rubriques transferts. C'était il y a un peu plus de deux mois seulement. Le champion du Monde 2018 sortait alors d'une première saison compliquée en Bavière, le tout avec l'étiquette d'un transfert à 80 M€ couturé sur la peau. Contrarié par une vilaine blessure à la cheville droite, une rupture partielle du ligament interne, qui faisait déjà suite à une opération intervenue en mars 2019 au niveau du ligament du genou droit du temps où il évoluait encore à l'Atlético de Madrid, le latéral gauche voyait en plus le jeune Alphonso Davies (20 ans depuis le 2 novembre dernier) devenir indéboulonnable au poste. Résultat, il n'a disputé que 25 matches toutes compétitions confondues, pour seulement 12 titularisations.

La suite après cette publicité

La reprise de cette nouvelle saison a complètement changé la donne. Grande révélation de l'exercice précédent, le latéral canadien a du mal à digérer son nouveau statut et surtout l'enchaînement des deux saisons consécutives sans réelle coupure. À peine 4 semaines se sont déroulées entre la finale de la Ligue des Champions (23 août) et la 1ère journée de la Bundesliga (18 septembre). «Sa forme a un peu baissé, reconnaissait Flick en conférence de presse en octobre. Il est important qu’il se remette sur les rails. C’est un peu normal de voir un jeune joueur traverser une telle période après une saison incroyable. Nous allons le soutenir et l’aider. » Déjà en difficultés, Davies s'est en plus blessé à la cheville droite fin octobre et doit observer une période de repos estimée entre 6 et 8 semaines.

Titulaire au Bayern, rappelé chez les Bleus

Une aubaine pour Lucas Hernandez qui n'a pas attendu le pépin physique de son concurrent pour lui chiper la place. Titulaire lors de 4 des 5 matches de championnat disputés (1 passe décisive), en plus des 3 rencontres de Ligue des Champions (1 but), il fait partie des hommes en forme de ce premier quart de saison chez les Bavarois. «La saison dernière a été difficile en raison de nombreuses blessures que j'ai subies. Cette saison a bien commencé pour moi. J'essaie de m'impliquer et je veux prouver ce que je peux faire. C'est l'attitude que j'ai toujours. Alphonso est aussi un grand joueur. En ce moment, je joue à gauche. C'est la décision de l'entraîneur. Je veux confirmer la confiance qui est placée en moi», rapportait l'international français (20 sélections) avant les retrouvailles avec l'Atlético de Madrid en C1 (victoire 4-0).

Sa forme dure encore, en témoigne sa brillante rencontre face au Borussia Dortmund (succès 3-2), passe décisive à la clé pour Lewandowski, où il a fait vivre un calvaire à Thomas Meunier. Très entreprenant sur le côté, il a également su étouffer Jadon Sancho, un sacré client pourtant. Désormais titulaire au sein de l'équipe championne d'Allemagne et championne d'Europe, le défenseur central ou latéral voit son avenir se dégager car avec le probable départ de David Alaba à la fin de la saison, il pourrait même faire jouer sa polyvalence. «Je me sens bien dans les deux positions. Je me fiche de n'importe quelle position tant que je joue.» L'aîné de la fratrie Hernandez revient également en force en équipe de France. Rappelé par Didier Deschamps lors des deux dernières trêves, il s'était notamment distingué face au Portugal avec un tacle salvateur devant Cristiano Ronaldo. Un quintuple Ballon d'Or qu'il devrait retrouver en Ligue des Nations dès samedi (à suivre en live commenté), après son forfait contre la Finlande.

Plus d'infos

Articles recommandés

Commentaires