OL : Jean-Michel Aulas se plaint d'un manque d'uniformité dans les sanctions

Jean-Michel Aulas, président de l'Olympique Lyonnais
Jean-Michel Aulas, président de l'Olympique Lyonnais ©Maxppp

Deux poids, deux mesures. C'est ce que déplore Jean-Michel Aulas en répondant à un supporter de l'Olympique Lyonnais, sur Twitter. Le président de l'OL se plaint de la sanction qu'a obtenue Steve Mandanda après son intervention plus que douteuse face à Breel Embolo. Le portier international français de 37 ans (34 sélections) a fait une sortie des deux poings peu maîtrisée et a percuté l'attaquant international suisse de 25 ans (56 sélections/9 buts). Pour ce geste, l'ancien gardien de l'OM n'a reçu qu'un carton jaune. Une décision qui fait débat et surtout réagir Jean-Michel Aulas : « c’est vrai que l’intervention de Steve est assez proche de celle d’Anthony mais les sanctions ne sont pas les mêmes : qui a raison Benoît Bastien ou Jéremy Pignard, je laisse les spécialistes en disserter … »

La suite après cette publicité

Cette réaction fait suite à la décision de la LFP de suspendre de trois matchs Antony Lopes après sa faute sur Mounaïm El-Idrissy lors de la 1ère journée entre l'OL et Ajaccio (2-1). Suite à ce geste dangereux, le gardien international portugais de 31 ans (14 sélections) a été expulsé. Deux actes qui ont entraîné un penalty, mais le carton n'a pas été de la même couleur. De quoi se poser des questions pour le président de l'OL. Ce raisonnement de Jean-Michel Aulas aura-t-il un impact sur les prochaines décisions arbitrales, voire sur la LFP...? Pas sûr...

Plus d'infos

Commentaires