L'OGC Nice savoure enfin la montée en puissance d'Alexis Claude-Maurice

A la peine depuis son arrivée à l'OGC Nice à l'été 2019, Alexis Claude-Maurice parvient enfin à hausser son niveau de jeu. Replacé dans l'axe par Adrian Ursea, le milieu offensif de 22 ans enchaîne les bonnes performances. De bon augure avant l'Euro Espoirs.

Alexis Claude-Maurice, ici buteur contre Nîmes
Alexis Claude-Maurice, ici buteur contre Nîmes ©Maxppp

Et si Alexis Claude-Maurice était enfin lancé ? Quasiment deux ans après son arrivée à l'OGC Nice, le milieu offensif commence enfin à enchaîner les prestations intéressantes. Triple passeur décisif lors de la victoire des Aiglons contre Brest ce dimanche, malgré une infériorité numérique (3-2), il a effectué un grand match, réalisant au passage une performance unique dans l'histoire récente de son club. Une telle ligne de statistiques n'avait encore jamais été rendue depuis qu'Opta étudie notre championnat, soit depuis la saison 2006/2007.

La suite après cette publicité

«C'est certainement le match le plus abouti de ma carrière. Je suis fier de mon match, trois passes décisives ce n’est pas rien. Je connais mes qualités, je savais que je pouvais passer en percussion sur le troisième but. On a continué de jouer à dix, de créer des décalages, on a eu ce supplément d’âme pour d’abord aller chercher le nul, puis la victoire», commentait l'ancien Lorientais pas peu fier après la rencontre, et notamment de cet exploit personnel sur le but de la victoire à la 89e minute.

«C'est certainement le match le plus abouti de ma carrière»

Ses occasions du début de rencontre manquées avaient déjà été digérées. La marge de progression est encore importante mais Claude-Maurice devient plus régulier à Nice, justifiant les 13 M€ qui ont été investis sur lui à l'été 2019. Sa première saison sur la Côte d'Azur n'avait pas donné satisfaction (24 matches, 1 but, 2 passes décisives toutes compétitions confondues) et jusqu'à cet hiver, il était reparti sur les mêmes bases. Sur les 9 dernières rencontres, la donne a changé avec 3 buts et 4 offrandes.

Utilisé sur le côté, gauche la plupart du temps et parfois même comme piston par Patrick Vieira, Claude-Maurice a gagné en influence sous la houlette d'Adrien Ursea. Le Roumain l'a repositionné dans l'axe de l'entrejeu. D'abord au poste le plus offensif du milieu en 4-3-3 ou, depuis la blessure de Gouiri, en soutien de Dolberg dans un 4-1-4-1. «Je pense que lui-même ne connaît pas encore ses limites», s'est même enflammé son entraîneur hier.

Ursea : «il ne connaît pas encore ses limites»

«Alexis a été énorme. On voit un joueur en pleine confiance, qui prend des risques. Honnêtement, en tant que spectateur, je paierais mon billet pour aller voir des joueurs comme ça. Ce sont ces joueurs-là qui enchantent les foules. C'est pour ça que le football est beau. C'est pour voir des joueurs pareils. Alexis est en train de grandir. On est tous très heureux pour lui », complétait le technicien en conférence de presse.

A bientôt 23 ans (le 6 juin prochain), Claude-Maurice prend de l'épaisseur. Il ne pourra pas sauver la saison d'un club qui a vécu un exercice compliqué mais peut déjà capitaliser sur ses récentes performances en vue de la rentrée prochaine, sans doute avec un nouvel entraîneur. Le joueur sous contrat jusqu'en 2024 arrive aussi en forme au bon moment puisque la phase finale de l'Euro Espoirs se profile. Le 31 mai prochain, les Bleuets affrontent les Pays-Bas pour une place en demi-finale. Cette fois-ci, il ne faudra pas être en retard à l'allumage.

Plus d'infos

Commentaires