Luis Diaz, la prochaine grosse vente annoncée du FC Porto

Auteur d'une Copa América de haut niveau avec la Colombie et d'un début de saison remarqué avec le FC Porto, Luis Diaz risque d'animer les prochains marchés des transferts.

Luis Díaz célèbre un but avec Porto
Luis Díaz célèbre un but avec Porto ©Maxppp

«Luis Diaz est sans aucun doute le meilleur joueur colombien actuellement. Si Lionel Messi n’avait pas joué la Copa América, il aurait été élu meilleur joueur du tournoi». Ces mots forts sortent de la bouche d'une légende, Carlos Valderrama. L'ancien meneur de la jeu de la sélection colombienne, passé notamment par Montpellier, adore Luis Diaz (24 ans). C'est lui qui l'a repéré en 2015 lorsqu'il évoluait encore dans son club formateur, conseillant au Junior Baranquilla de le recruter. Alors, forcément, l'homme aux cheveux bouclés n'est pas le plus objectif, mais son constat est lui bel et bien réel.

La suite après cette publicité

Le début de saison de l'attaquant est clairement là pour le prouver. Le n° 7 du FC Porto, arrivé en 2019 contre un chèque de 7,2 M€, affiche un bilan de 5 réalisations et 1 passe décisive en 6 matches de Liga Bwin. La saison passée, il a inscrit 11 réalisations toutes compétitions confondues. Autant dire qu'il est parti sur de très bonnes bases et qu'il a progressé ces derniers mois. «Au Junior Baranquilla, il jouait bien, mais il ne marquait pas. Maintenant, il n’arrête pas. Qui veut apprendre, apprend tous les jours et Diaz apprend», souligne Valderrama.

Everton a tout tenté, le Bayern l'a à l'œil

Des différences, le natif de Barrancas en a toujours fait sur son aile gauche. Puissant, technique et rapide, il a désormais ajouté l'efficacité à sa palette déjà très large. «Il prend le ballon et… je ne sais pas comment il fait, on dirait qu’il lui colle au pied. Personne ne peut lui prendre. On dirait qu’il va tomber et, hop, il se débarrasse de deux adversaires balle au pied. C’est naturel chez lui, personne ne lui a appris. Dans la rue, il faisait la même chose, il n’a pas perdu cette essence. Maintenant, il sait jouer en une ou deux touches et, quand il doit provoquer, il provoque. Il a appris», salue Valderrama.

Décisif avec les Dragões et sa sélection (6 buts lors de ses 10 dernières capes, dont 4 lors de la dernière Copa América), Luiz Diaz voit sa progression épiée sur le marché des transferts. Cet été, longtemps, Everton a tenté de l'attirer dans ses filets. Un échange avec James Rodriguez (29 ans), compatriote et ancien de la maison portista, avait même été évoqué. Mais Porto a préféré le conserver pour qu'il explose définitivement cette saison, avec des perspectives plus lucratives lors des prochains mercatos. Et les Lusitaniens, actuels 2e au classement de Liga Bwin derrière Benfica, ont peut-être eu le nez creux.

Porto vend bien ses Colombiens

Il faut dire qu'ils savent faire. Par le passé, l'écurie présidée par l'illustre Jorge Nuno Pinto da Costa a réussi de superbes opérations avec plusieurs de ses compatriotes. Radamel Falcao avait ainsi été cédé pour 40 M€ (plus 7 M€ de bonus) à l'Atlético de Madrid en 2011. James Rodriguez avait lui été vendu 45 M€ à l'AS Monaco en 2013 alors que Jackson Martinez était parti pour l'Atlético pour 35 M€. Des ventes qui avaient permis aux pensionnaires du Dragão de réaliser de très juteuses plus-values.

L'excellent moment de forme traversé par l'international cafetero (26 capes, 7 buts) a mis en alerte d'autres écuries européennes. Encore plus huppées. Selon le média allemand TZ, le Bayern Munich l'aurait ainsi placé sur sa liste en cas de départ de Kingsley Coman (25 ans) vers la Premier League. Sous contrat jusqu'en juin 2024, Luis Diaz dispose d'une clause libératoire fixée à 80 M€ (20% du montant de son transfert sera reversé au Junior Baranquilla). Et s'il confirme son excellent début de saison, on devrait continuer à entendre parler de lui un peu partout en Europe dans les semaines à venir...

Plus d'infos

Commentaires